×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Tourisme: Hausse de 6% de visiteurs à fin octobre

    Par L'Economiste | Edition N°:2914 Le 03/12/2008 | Partager

    . Les Français toujours en tête, suivis des Espagnols. Léger recul des recettes voyagesLE tourisme se porte plutôt bien, selon les derniers chiffres du département de tutelle et de l’Observatoire du tourisme. Durant les dix premiers mois de l’année, le nombre de touristes ayant visité le Royaume a atteint quelque 6,7 millions de visiteurs, soit une en hausse de 6% par rapport au niveau enregistré l’année précédente. Par ordre de nationalité, les Français sont toujours les plus nombreux à visiter le Maroc, avec un arrivage de 2,5 millions de touristes (+5%). Ils sont suivis des Espagnols (1,5 million de touristes, avec une hausse de 13%) ainsi que des Belges (+6%). Les Allemands arrivent en quatrième position, (+5%), juste avant les Néerlandais (+7%), les Britanniques (-18%) et les Italiens (+5%).Les MRE ne sont pas en reste, puisqu’à fin octobre dernier, leur nombre a atteint quelque 3,1 millions de visiteurs contre 2,89 millions une année auparavant, soit une évolution de 8%. Cependant, malgré la progression constatée au niveau des arrivées des touristes, les nuitées déclarées par les établissements d’hébergement touristique classés du Royaume ont accusé une baisse de 2%, atteignant environ 14,3 millions de nuitées durant la période janvier-octobre 2008 au lieu de 14,6 millions durant la même période en 2007. Ce recul est à imputer aux résultats négatifs des deux pôles touristiques d’Agadir et de Marrakech, qui ont tous deux baissé de 6%. «Les touristes sont de plus en plus hébergés chez l’habitant ou par des établissements non référencés, d’où cette disparité entre le nombre de nuitées et celui des arrivées», est-il souligné auprès de l’Observatoire du tourisme. La contre-performance d’Agadir et de Marrakech a été néanmoins compensée par les résultats positifs constatés au niveau d’autres villes, comme Casablanca (+12 %) et Essaouira (+10%). Dans une moindre mesure, Tétouan (+8%), Meknès (+8%), Fès (+4%) et Rabat (+3%) tirent également leur épingle du jeu. En outre, le taux d’occupation moyen des chambres à fin octobre dernier a connu une baisse de 4 points par rapport à la même période de l’année précédente. En revanche, les principales destinations touristiques continuent d’afficher des taux satisfaisants. C’est le cas d’Agadir avec un taux d’occupation de 59%, Marrakech avec 58%, Tanger avec 55% ou encore de Casablanca avec 52%.A fin octobre dernier, les touristes qui ont visité le Maroc ont généré des recettes voyages de l’ordre de 49 milliards de dirhams contre 49,8 milliards une année auparavant (-1,5%). Par ailleurs, le nombre de passagers internationaux ayant transité par les aéroports internationaux du Royaume a atteint 9,3 millions de voyageurs (+10%). 48% de ces passagers ont transité par le hub de Mohammed V. Les aéroports des deux principaux pôles touristiques du pays, Marrakech-Menara et Agadir-Al Massira, ont drainé des parts respectives de 26 et 11%.A. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc