×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Tourisme: Gros investissement avec les Qataris

Par L'Economiste | Edition N°:2061 Le 11/07/2005 | Partager

. 170 millions de dollars pour le projet touristique Houara à Tanger. Il comprendra une demi-douzaine d’hôtels, un palais des congrès, un aquaparc…Le projet de Houara sur les starting-blocks. La convention-cadre relative à la réalisation du projet a été signée jeudi à Tanger en marge de la visite de l’émir du Qatar cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani et de son épouse au Maroc. La convention, paraphée en présence de SM le Roi Mohammed VI et de son hôte qatari porte sur un investissement total de 170 millions de dollars. Il s’agira de la réalisation d’un important projet touristique sur plus de 230 hectares. L’accord précise la démarche convenue entre les parties pour la réalisation de ce projet touristique.Il comprendra une demi-douzaine d’hôtels dont un cinq étoiles, un palais des congrès de 2.500 places, un golf, un aquaparc, et d’autres réalisations à caractère touristique. Le projet inclura, en plus, des résidences et des villas touristiques sans oublier la composante animation. A côté de l’aquaparc, les promoteurs pensent mettre en place un théâtre en plein air, idéal pour les représentations durant les mois d’été. Mais l’élément central du projet reste sans conteste le palais des congrès. D’une grande capacité, il constitue le projet que la ville de Tanger et la Région attendaient le plus. Un projet “haut de gamme”, dit-on auprès des promoteurs.Il sera financé par la société Diyar. Filiale du Conseil supérieur des affaires économiques et d’investissement du Qatar, elle s’intéresse depuis pas mal de temps à Tanger et sa région. L’annonce de l’investissement avait coïncidé avec la visite au Maroc en mai dernier d’une importante délégation qatarie avec à sa tête le président exécutif de Diyar, Nasser Hassan Al Ansari.La visite au Maroc avait pour objectif de finaliser les procédures en vue du lancement du projet. Les travaux, selon Diyar, devront être lancés avant la fin de l’année en cours. Pour accompagner l’investissement, la société Diyar a procédé à la création à Tanger d’une filiale marocaine dénommée “Diyar pour les investissements immobiliers Maroc». A noter que la société mère, basée à Doha, a été créée au début de cette année avec un capital social d’un milliard de dollars. Ce projet serait, selon les responsables de Diyar, le premier d’une série de projets à caractère touristique que les Qataris entendent réaliser au Maroc. Le projet sera mitoyen avec celui de l’espagnol Renta. Le promoteur ibérique compte s’installer sur une étendue de près de 235 hectares le long de la côte atlantique. Le montant du projet, complémentaire à celui de Diyar, est d’environ 350 millions d’euros. Il est actuellement en cours de validation. Ces projets permettront de tirer vers le haut la qualité de l’hôtellerie locale en introduisant de nouveaux standards, selon un observateur local. La ville souffre d’une structure hôtelière trop vétuste. Des efforts de rénovation sont actuellement en cours.


City Center en ligne droite

A cette offre s’ajoute le projet de Tanger City Center. Situé en plein cœur de la ville de Tanger, à côté de l’actuelle gare ferroviaire, il se place comme le futur cœur battant des finances de la région. Après un appel à manifestation d’intérêt, c’est l’espagnol Fadesa qui a été sélectionné pour les négociations en vue de la réalisation du projet. La proposition de Fadesa est d’un projet de 95 millions d’euros. L’offre comprend une part immobilière de près de 30%, complétée par des plateaux pour bureaux et plusieurs centres commerciaux. Le ministère du Tourisme précise qu’il s’agit d’un investissement important pour le tourisme marocain et pour la région de Tanger en particulier et que d’autres investissements dans d’autres sites se concrétisent dans les prochains mois. En revanche, le programme d’investissement n’est pas encore arrêté, les études de marché et la définition d’un master plan étant lancées par la société d’investissement qatarie. Conformément aux dispositions de la convention cadre, le programme final devra être connu avant mars 2006. Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc