×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Tourisme de niches pour drainer les Américains

Par L'Economiste | Edition N°:1725 Le 15/03/2004 | Partager

. Un plan d'action a été défini par l'ONMT. Il sera renforcé par l'Asta, qui tiendra son congrès à Marrakech Un tourisme de niches (le culturel et le golf particulièrement) et une promotion ciblant le Nord-Est américain sont les principaux axes du plan d'action du ministère du Tourisme marocain. Ce plan a été présenté à l'ASTA (American Society of Travel Agents), une association qui regroupe plus de 20.000 voyagistes. La stratégie qui devra être encore peaufinée repose sur le culturel. “C'est la seule manière pour le Maroc de se positionner sur le marché américain, étant très peu compétitif dans le balnéaire face aux pays voisins des USA”, estime Adil Douiri, ministre du Tourisme. L'Asta a tenu son conseil d'administration récemment à Marrakech. Une occasion saisie par le département marocain du Tourisme pour présenter les atouts du Maroc, d'autant plus que les membres du bureau de l'association américaine viennent de choisir officiellement Marrakech pour accueillir leur congrès annuel en 2005. Il s'agit d'une grand-messe réunissant tout ce que compte l'échiquier touristique américain et qui peut drainer jusqu'à 3.000 personnes. “Ce trade show (sorte de salon professionnel) permettra aux professionnels marocains de nouer des contacts et faire du business sur place, indique Fadel El Hafed, président de l'Asta Maroc. Rappelons que le marché américain est en régression depuis quelques années. Le nombre de visiteurs en 2003 était de moins de 65.000, en baisse de 12% par rapport à 2002 et 40% en cumulé sur les trois dernières années. Le coup a été dur pour certains établissements, notamment les palaces comme la Mamounia à Marrakech, qui ont connu des années fastes avec les touristes américains. Les baisses sont souvent justifiées d'abord par la méconnaissance du produit et aussi les méfaits des guerres (Irak), le terrorisme… Les prévisions tablent sur le double des arrivées américaines, d'ici quatre ans. “Le travail sera de longue haleine”, fait remarquer un professionnel. Selon Abbas Azzouzi, directeur adjoint de l'Office, pour conquérir les parts de marché américain, la stratégie devra repartir à zéro. “Ce sont seulement 4 millions d'américains qui voyagent en dehors de leur pays. Et pour se tailler une part, il faudra ne pas disperser les efforts. Ainsi, dans un premier temps, nous voulons nous focaliser sur un marché d'élite”, insiste Azzouzi qui cite pour exemple, le Spirit of Fes, tournée du Festival des musiques sacrées dans les Etats américains et qui a remporté un franc succès. Pour son prochain plan d'action, l'ONMT s'appuiera sur le réseau de l'Asta comme relais en ce qui concerne la promotion directe. L'Office prendra en charge, quant à lui, des actions de relations publiques et des éductours. En d'autres termes, pas de gros budget promotionnel. Le ministre du Tourisme Adil Douiri le confirme d'ailleurs. “Le budget actuel est dérisoire et même en le multipliant par deux, il demeure insuffisant pour quadriller le marché américain”.


Assurance

Les Américains ont exigé de la partie marocaine la prise en charge des polices d'assurance de tous les participants américains au congrès de Marrakech. Le congrès/exposition de l'Asta qui se tient à Hong Kong fin septembre 2004 sera aussi une occasion pour représenter le Maroc à travers un grand stand. Il est question d'y monter même une miniature de Jamaâ El Fana sur place. Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc