×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Tourisme d’affairesPugilat sur la niche des congrès internationaux

Par L'Economiste | Edition N°:2585 Le 07/08/2007 | Partager

. La France est deuxième derrière les Etats-Unis. L’Allemagne, championne du monde des salonsAVEC 80 millions de visiteurs par an, la France est l’incontestable leader du tourisme mondial. Elle engrange 23 milliards d’euros (240 milliards de dirhams) de recettes annuelles. Mais cette suprématie n’est que relative. L’Hexagone voit depuis des années ses recettes stagner au profit d’une concurrence de plus en plus agressive, venant notamment d’Espagne et des Etats-Unis. Mais la France peut encore rattraper ses compétiteurs grâce à une maîtrise du créneau des congrès, conventions, foires et salons. Pour cette branche, les retombées économiques sont estimées à 7 milliards d’euros (80 milliards de dirhams). Ce qui la place avec 6,88 % du marché mondial, en deuxième position après les Etats-Unis. En volume, l’Europe est le premier continent où sont organisées des réunions internationales, même si les Etats-Unis se maintiennent à la tête du classement par pays. L’Amérique n’a quasiment pas de concurrent dans le domaine des manifestations scientifiques. Sa capacité d’innovation et son potentiel de créativité entretiennent cette attractivité, sans compter la panoplie des sièges des institutions internationales qu’elle abrite sur son territoire.Outre les Etats-Unis et la France, le marché des grands congrès internationaux et conventions se dispute entre la Grande-Bretagne, l’Espagne et l’Autriche. Londres, capitale de la finance internationale, et en dépit des coûts prohibitifs, exerce une attractivité sans égal pour les conventions dans la banque ou la finance, de manière générale. Quant à l’Autriche, la concentration des sièges régionaux des Nations unies à Vienne (juste après Genève), constitue un matelas sûr. Concentration à laquelle il faut ajouter la présence de l’Opep et ses pétrodollars. Pour l’hôtellerie de luxe, Vienne est un paradis tant la recette unitaire par nuitée augmente sans cesse. En Espagne, la locomotive du tourisme d’affaires s’appelle Barcelone, grâce à une politique intelligente de la Chambre de commerce et des autorités locales. L’offre est complétée par Madrid avec son formidable Parc d’expositions Juan-Carlos-Ier.L’Allemagne, inventeur des salons d’expositions, est le champion du monde dans ce créneau. Cette politique largement soutenue par les collectivités publiques assure à l’Allemagne le maintien de son leadership. La France malgré ses deux parcs d’expositions de plus de 100 000 m2, (Paris Expo et Paris Nord Villepinte) ne suffisent pas pour concurrencer l’Allemagne, le leader européen avec 8 parcs de plus de 100 000 m2 ou encore l’Italie qui en possède 4 ou l’Espagne avec 3. Lieux privilégiés des foires et salons, les parcs d’expositions proposent en France 1 800 000 m2  bruts utiles de surface d’exposition. Mais l’offre est également très hétérogène, puisque donc seulement deux parcs d’expositions offrent plus de 100 000 m2. Si Paris reste leader dans les congrès internationaux, pour les salons, l’Allemagne capte 40% des parts de marché, contre 20% pour la France, juste devant l’Italie.Dans le classement de l’Union des associations internationales (2005), Paris occupe depuis 27 ans la première place sur les segments des congrès associatifs. Elle a vu, durant cette année, l’organisation de 294 évènements, soit une progression de 73 unités par rapport à 2004. Elle distance ainsi Vienne, Singapour et Bruxelles. Cette suprématie a été confirmée par l’«International Congress and Convention Association», qui consacre la métropole française en tête des capitales de congrès avec 78.612 participants, devançant ainsi Vienne, Copenhague et Hong Kong. En matière de foires et salons, la ville se classe également première, et ce en termes de capacité accumulée et de nombre d’exposants. Aussi, la surface brute de ses dix plus importants centres de congrès et d’expositions, qui est aux alentours de 630.000 m2, la place loin devant ses rivales allemandes ou italiennes.Jalal BAAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc