×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Tourisme: Année record en vue

    Par L'Economiste | Edition N°:2659 Le 26/11/2007 | Partager

    . Assemblée générale de l’OMT du 23 au 29 novembre en Colombie L’ASSEMBLÉE générale de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), programmée tous les 2 ans, se réunit cette semaine à Carthagène (nord de la Colombie), alors que le secteur s’achemine vers une nouvelle année record, avec près de 900 millions de touristes dans le monde.Selon le dernier baromètre de l’OMT, les flux de voyageurs devraient dépasser les prévisions en 2007, avec une hausse de 5,7% alors qu’en début d’année, l’institution spécialisée des Nations unies avait tablé sur 4%. Sur les 8 premiers mois, la progression a été de 5,6%.Secoué par les attentats du 11 septembre 2001, le tourisme a su renouer avec la croissance en 2004 et continue à afficher une belle forme, malgré le tsunami, le Sras, les attentats, une série de catastrophes aériennes et la flambée des prix du pétrole.Un des plus gros secteurs de l’économie mondiale et première source de revenus pour de nombreux pays, le tourisme a représenté en 2006 quelque 733 milliards de dollars (584 milliards d’euros) dépensés par 846 millions de touristes, la moitié allant à l’Europe.La 17e session de l’assemblée de l’OMT rassemble du 23 au 29 novembre environ 800 délégués de 12O pays, qui se pencheront sur des thèmes d’actualité comme la gestion des crises récurrentes du secteur, le «tourisme durable», le réchauffement climatique et l’envolée des prix du pétrole. L’OMT, qui s’était réunie pour la dernière fois en assemblée générale à Dakar (Sénégal) en 2005, comptera prochainement 153 membres avec les adhésions du Monténégro, du Tadjikistan et du sultanat de Bruneï.Si la France est restée première destination mondiale en 2006, avec 79,1 millions de touristes, les Etats-Unis occupent toujours la première place pour les recettes avec 85,7 milliards de dollars, suivis de l’Espagne (51,1 milliards). La France a dû se contenter de 42,9 milliards de dollars. Future grande puissance touristique, la Chine, qui a accueilli l’an dernier 49,6 millions de visiteurs étrangers, pourrait détrôner la France comme première destination mondiale bien avant 2020, date envisagée jusqu’ici par l’OMT.Selon Frangialli, «la Chine a déjà dépassé l’Italie cette année ou l’année prochaine elle doublera les Etats-Unis, et ce sera le cas de l’Espagne dans deux ou trois ans. La France a encore un peu de marge, mais elle sera probablement devancée vers 2015 plutôt qu’en 2020».Parallèlement, 100 millions de Chinois sillonneront le monde en 2020, alors qu’ils n’étaient que 34 millions en 2006, selon les prévisions de l’OMT.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc