×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Tomates: Le marché à l’export se stabilise

Par L'Economiste | Edition N°:3410 Le 24/11/2010 | Partager

. L’offre Maroc a baissé sur le marché européen . Les prix devraient grimper entre les 14 et 22 décembre Il fallait s’y attendre! L’offre tomates en provenance du Maroc est en baisse sur les marchés extérieurs. Au 14 novembre, selon les chiffres communiqués par l’Etablissement autonome de coordination et de contrôle des exportations (EACCE), les volumes exportés au départ du Royaume étaient de 44.388 tonnes contre 50.178 tonnes à la même période l’an dernier, soit une chute des expéditions de 12%. Au départ du Souss, principale zone de production, les exportations du fruit ont chuté de 10%. En effet, le tonnage expédié était de 42.789 tonnes contre 47.610 tonnes à la même période lors de la campagne précédente. Selon Ahmed Mouh Mouh, un professionnel du secteur dans la région, la baisse de l’offre est l’effet induit des vagues de chaleur qui ont marqué cet été les zones de production dans le Souss causant des dégâts dans les plantations. Cependant, à quelque chose malheur est bon, cela permet aujourd’hui de réguler l’offre. Suite à l’expérience qu’ils ont eue l’année dernière, lors de laquelle la production a été importante à un moment où la demande n’a pas suivi, les agriculteurs ont tiré des leçons. Aussi, ils ont échelonné les plantations. Ceci de manière à ajuster l’offre à la demande. La démarche a donné ses fruits aux mois d’octobre et novembre au cours desquels, de l’avis de Mouh Mouh, «les prix étaient excellents». Ils étaient en moyenne de 0,85 euro le kg, soit une hausse de 60 à 80% de plus par rapport à la même période de la campagne précédente. Jusqu’à la mi-décembre, les professionnels disent avoir peu de visibilité. Ce qui est sûr pour l’heure, c’est qu’en raison du froid en Europe et de l’entrée prochaine de la période hivernale, la demande a tendance à baisser, mais l’offre Maroc peut tout de même s’en tirer à bon compte car la concurrence est absente du marché. De plus, avec l’approche des fêtes de fin d’année, le produit devrait être prisé. En effet, les exportateurs s’attendent à une augmentation de la consommation du fruit et par conséquent de son cours entre les 14 et 22 décembre prochain. Jusqu’à cette période, «on peut s’attendre à une fluctuation des prix», avance un professionnel.Sur le marché local, les prix de la tomate connaissent également une baisse actuellement. Le prix de la caisse de 30 kg était lundi dernier au marché d’Inezgane entre 120 et 130 DH contre 180 DH avant la fête du mouton. Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc