×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Tokyo Motor Show: Trop d’imagination

Par L'Economiste | Edition N°:2137 Le 25/10/2005 | Partager

Du véhicule monoplace futuriste au mini-van tout équipé pour promener Mirza, en passant par la voiture à habitacle rotatif, les constructeurs automobiles dépassent les bornes de l’imagination expérimentale au salon automobile de Tokyo. Les voitures conceptuelles «concept cars» sont devenues ces dernières années un exercice obligé pour les fabricants afin de tester les nouveaux designs et technologies. Elles sont bien sûr les grandes vedettes du Tokyo Motor Show (TMS), où font bon ménage technologie et avant-garde, qui se tient jusqu’au 6 novembre dans la banlieue de la capitale. En matière d’imagination débridée, les Japonais font la course en tête avec des concepts totalement originaux et souvent truffés de nouvelles technologies. Nissan expose une mini-voiture à deux places dont la cabine de pilotage, en forme de bulle, s’oriente à volonté dans le sens de la marche, grâce à un système de rotation de l’habitacle pivotant au-dessus d’une plateforme à quatre roues. Un peu plus loin, sur le gigantesque stand Toyota, les appareils photos se  braquent sur un petit engin à mi-chemin entre voiture et scooter, «l’i-Swing», nouvelle version de véhicule monoplace qui succède aux conceptuels «Personal Mobility» et «i-Unit» du même constructeur. A l’opposé de ce concept «égocentrique», le numéro trois japonais, Honda, présente un mini-van familial et ami des animaux, «W.O.W», avec «vide-poche» pour loger le chat à l’avant et niche à chien à l’arrière, le tout modulable en fonction du type de «passagers» -humain ou bête- grâce à des sièges «transformistes». Une tendance «guerrière» est également notable, avec des voitures aérodynamiques en forme de balle de fusil (l’hybride «UFE-III» de Daihatsu, digne du film «Minority Report» de Spielberg) ou de tank de luxe («D:5» de Mitsubishi Motors, spécialiste des 4x4). Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc