×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    International

    Tintin fête ses 75 ans

    Par L'Economiste | Edition N°:1682 Le 13/01/2004 | Partager

    . Réédition du 24e numéro de la célèbre série belge Tintin a soufflé ses 75 bougies, un événement marqué en Belgique, son pays natal, par une série de manifestations rendant hommage à l'intrépide reporter et à son créateur Hergé, dont les aventures continuent de fasciner le monde entier.Les Tintinophiles auront d'ailleurs tout loisir d'entretenir le mythe et la magie en se délectant des dernières aventures du célèbre héros de bande dessinée, avec la réédition aux éditions Casterman du mythique et inachevé album, «Tintin et l'Alph-Art», officiellement le 24e numéro de la série.Depuis la première apparition, le 10 janvier 1929, de «Tintin au pays des Soviets», dans le supplément jeunesse du journal belge le «Vingtième siècle», vingt-trois albums des aventures de Tintin ont été publiés, traduits en plus de soixante langues et vendus à 200 millions d'exemplaires à travers le monde.«Tintin est plus vivant aujourd'hui que jamais», confie à l'AFP Nick Rodwell, l'époux de la veuve d'Hergé, Fanny Rodwell, et administrateur de la Fondation Hergé et la société Moulinsart, chargés de protéger, promouvoir et commercialiser l'oeuvre du dessinateur belge.Il cite en exemple l'adaptation en principe des aventures de Tintin au cinéma par le réalisateur américain Steven Spielberg ou encore la construction d'un musée Hergé à Louvain-la-Neuve, à une trentaine de kilomètres de Bruxelles, en 2007, pour le centenaire de la naissance du dessinateur.«Nous sommes tous d'accord maintenant qu'il faut y aller» afin d'être dans les temps, souligne-t-il, alors que le projet, annoncé depuis des années, avait récemment battu de l'aile.Pour célébrer l'anniversaire, la Fondation Hergé, gardienne du temple, et la société Moulinsart, son bras commercial, participent à divers hommages dont des expositions en Belgique et à l'étranger.La Fondation Hergé présente ainsi depuis le 1er janvier et jusqu'au 30 juin une exposition, «Tintin et la ville», à Bruxelles, et en coparraine d'autres, en France, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas, selon Sophie Tchang, responsable des expositions.A Londres, Tintin sera à partir du 31 mars 2004 l'invité d'honneur du Musée national de la Marine, dans le cadre de la première exposition en Grande-Bretagne sur les aventures en mer de Tintin.En outre, le Centre belge de la bande dessinée à Bruxelles a prévu d'aménager un nouvel «espace Hergé».Enfin, la Monnaie Royale de Belgique a émis cette semaine une pièce en argent de 10 euros à l'effigie de Tintin et de Milou, la première du genre.«La BD et Hergé en particulier ont donné des lettres de noblesse à l'art belge», estimait jeudi le ministre belge des Finances, Didier Reynders, à l'occasion de la présentation de la nouvelle pièce.Né le 22 mai 1907, à Etterbeek, une commune de Bruxelles, Hergé, de son vrai nom Georges Rémi, est considéré comme le père de la bande dessinée européenne. Il est décédé en 1983 en laissant comme unique ayant droit son épouse Fanny.Les médias belges, tout comme en France où Tintin reste très populaire, ne sont pas en reste, devant rivaliser d'éditions spéciales pour célébrer l'anniversaire. (AFP)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc