×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique Internationale

Tinmel, Ibn Toumert et les Almohades

Par L'Economiste | Edition N°:63 Le 21/01/1993 | Partager

Le nom de Tinmel est étroitement lié à celui d'Ibn Toumert. Originaire de la tribu des Harghat, dans l'Anti-Atlas, Mohamed Ibn Toumert (ou fils de l'Amghar, du cheikh) est né vers 1080 (472 de l'Hégire). Après apprentissage du Coran, il va en Andalousie puis en Egypte et à Baghdad compléter son savoir. Il en revient, suivant la formule d'Ibn Khaldoun "mer éclatante de sciences...". Il s'installe à Bougie (Beïja), aux frontières de l'Ifriqya et du Maghreb central. Il prêche dans les mosquées, interpelle les docteurs de la loi, auxquels il reproche de négliger ce qui, à ces yeux, constitue l'élément fondamental: celui de l'unicité (wihdan) de Dieu. Il appelle les gens à une vie austère, loin du luxe et des plaisirs matériels . Tout cela lui vaut l'hostilité des autorités. Il quitte Bougie pour une petite ville voisine, Mellala. C'est là, qu'il va rencontrer le jeune Abdelmoumen Ibn Ali, fils d'un modeste potier de la région de Tlemcen, qui lui aussi avait pris la route de l'Orient, et qui, attiré par la réputation de vertu d'Ibn Toumert, était venu le consulter.

Rencontre capitale, s'il en fut. Après plusieurs mois d'initiations, Ibn Toumert décide de regagner le Maroc. Des pèlerins en route vers les Lieux Saints lui font entendre que le moment est venu de passer à l'action. En compagnie de ses disciples, il se fixe d'abord à Marrakech (construite en 1062 par le fondateur de la dynastie almoravide, Youssef Ibn Tachfine). Il va porter la contradiction aux hommes de religion et dénoncer le relâchement des moeurs. Sa tranquillité puis sa vie sont menacées. Il s'enfuit dans l'Ourika, et enfin en 1125 (518 de l'Hégire) à Tinmel. Située sur le versant Nord du Haut-Atlas, surplombant la vallée de L'Oued Nfiss, la ville présente des avantages stratégiques incontestables. De là, Ibn Toumert va exercer une influence décisive sur les tribus Masmouda qu'il fédère sous son autorité. Des escarmouches opposent constamment les unitariens, almohades, à leurs ennemis almoravides. En 1130 (524), une opération d'envergure est lancée contre Marrakech. Après un siège interminable, grâce à des renforts inespérés, les assiégés se dégagent et infligent une sévère défaite aux Almohades. Leur chef militaire, El Bachir est tué. Lorsque Ibn Toumert apprend la nouvelle, il n'a qu'une seule question. "Et Abdelmoumen?" Rassuré sur le sort de son fils spirituel, il aura cette réponse: "Dieu soit loué! alors, rien n'est perdu". Ibn Toumert meurt cette même année, en 1130. Mais l'Histoire prouvera à quel point il avait raison. En 1149, après avoir soumis tout le Maroc, Abdelmoumen entre victorieux à Tlemcen, puis conquiert le Maghreb jusqu'en Tripolitaine et porte la guerre sainte en Espagne.

K.L.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc