×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Tikida et TUI étoffent leur portefeuille hôtelier

Par L'Economiste | Edition N°:379 Le 16/11/1998 | Partager

Associés dans la chaîne Tikida Hôtels depuis 94, les deux partenaires sont sur le point de finaliser le projet de construction d'un hôtel de 320 chambres à Agadir. Cette implication du TO allemand traduit la confiance dans le potentiel de développement du tourisme marocain.

Quatre ans, c'est peu et beaucoup à la fois dans un mariage. Tikida Hôtels et le groupe allemand TUI fêtent le quatrième anniversaire de leur alliance, conclue en 1994 lors de l'entrée du TO germanique dans le capital social de la chaîne hôtelière marocaine. Jalil Benabbès-Tâarji, directeur général de Tikida Hôtels, a tout lieu d'afficher sa satisfaction: "Cette collaboration nous a apporté plus de rigueur au niveau marketing et dans le management de la qualité", reconnaît-il. Nos partenaires sont satisfaits et se montrent positifs sur cette expérience, poursuit-il. C'est ainsi que le TO hanovrois et son partenaire marocain sont en passe d'étendre leur périmètre hôtelier. Ils ont acquis un terrain de 4 hectares à Agadir, mitoyen du Tikida Beach, où sera érigé un établissement "quatre étoiles" de 320 chambres. Le coût de ce projet est de 220 millions de DH, foncier compris, financé à 40% par fonds propres et le reste par crédits bancaires, "même si les banquiers sont devenus plus sévères et y regardent à deux fois avant de s'engager dans l'hôtellerie".
La présence dans le tour de table d'un groupe de la dimension de TUI a sans doute joué un rôle important, et en tant que tel, le poids financier et le volume des transferts drainés vers le Maroc constituent un argument qui pèse dans la discussion. Pour le directeur général des Tikida Hôtels, "il s'agit d'une confiance de ce groupe dans le potentiel de développement du tourisme marocain".
La construction de ce nouvel hôtel est précédé de l'aménagement d'un golf de 27 trous toujours à Agadir, sur un terrain de 90 ha à côté du Golf de Dunes du Club Med. Le TO allemand n'est certes pas impliqué dans ce projet, mais il lui a apporté sa "bénédiction".

Agadir, grâce au green


La réalisation de cette infrastructure va coûter 55 millions de DH et son ouverture est prévue pour début 2000. En plus du terrain de golf, il comprendra un club-house et une salle de fêtes. A noter l'originalité du régime de propriété du terrain; les promoteurs du golf ont obtenu un contrat de location-affectation par les "Eaux et Forêts" sur une période de trente ans. Le green est devenu un argument de vente d'Agadir. Le golf du Club Med est constamment saturé, signe de la grande affluence de la clientèle. A souligner que le vacancier français insiste dans ses brochures sur les possibilités qu'offre la station balnéaire, l'unique du Maroc dans le green. "Notre leitmotiv était d'enrichir le produit de base de la destination", explique le DG de Tikida Hôtels.
La participation de TUI dans la chaîne Tikida Hôtels est une exception, voire un cas "unique", souligne M. Benabbès-Tâarji dans la stratégie du groupe. Le tour opérateur allemand avait été, il est vrai, rassuré par sa longue expérience de collaboration avec Holidays Service (il y détient la moitié du capital) où il est associé avec les familles Marrache et Benabbès-Tâarji. Dans l'industrie touristique, les grands opérateurs tiennent généralement au contrôle du management dans leurs opérations de joint-venture à l'étranger.
Le groupe TUI procède actuellement à une réorganisation de son portefeuille hôtelier. Il y a de fortes chances qu'Iberotel, qui est l'une de ses cinq enseignes hôtelières, fusionne avec la marque RIU ou qu'elle la remplace purement.
Les deux enseignes sont très proches au plan marketing, mais RIU est plus forte au plan de l'image. Si cela devrait se concrétiser, il n'y aura pas de changement dans le partenariat avec Tikida. A la limite, seul le nom des hôtels pourrait changer, conclut M. Benabbès-Tâarji.

Abashi SHAMAMBA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc