×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Textile: Rien n’arrête les exportations chinoises

Par L'Economiste | Edition N°:2092 Le 23/08/2005 | Partager

. Après les pantalons, pulls et chemises, les quotas pour les t-shirts, les soutiens-gorges et les tissus en lin seront bientôt épuisésLa part chinoise du marché européen du textile, pour les dix catégories de produits concernés par le récent accord avec l’Union européenne, atteindra 31,4% en 2007 contre 12,4% en 2004, a annoncé lundi 22 août le ministère du Commerce sur son site Internet. Cet accroissement prévu de part de marché est la conséquence de l’accord à l’amiable signé en juin, qui limite la hausse des exportations chinoises pour ces produits à 8,5%-12,5% par an jusqu’à fin 2007.Selon les dernières statistiques du ministère, les exportations de textile chinois vers l’UE ont augmenté de 130% au premier semestre 2005, par rapport à la même période de l’an passé, à 8,65 milliards de dollars.Ces derniers jours, la pression s’est accrue sur la Commission européenne car une nouvelle catégorie de produits chinois, les chemisiers, a dépassé le plafond d’importations dans l’UE prévu dans l’accord entre Pékin et Bruxelles.Dans les jours à venir, le plafond devrait être dépassé aussi pour les t-shirts, les soutiens-gorges et les tissus en lin. Les quotas sont déjà remplis à 90% pour ces trois produits, selon Bruxelles.Au grand dam des distributeurs européens, des cargaisons entières de pull-overs et de pantalons étaient déjà interdites d’entrée dans l’Union européenne en raison du dépassement des quotas pour ces produits, respectivement mi-juillet et la semaine dernière. Cette situation a conduit quatre pays européens (Allemagne, Pays-Bas, Suède et Danemark) à demander à la Commission de relever ces plafonds. D’ailleurs, une réunion entre Bruxelles et les représentants des 25 pays membres est prévue cette semaine à ce sujet. A noter que les Etats-Unis et la Chine tentent également de négocier un accord pour endiguer le flot d’importations de textiles chinois sur le sol américain. De prochaines discussions pourraient avoir lieu avant la fin août à Pékin.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc