×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Textile-habillement
Les Marocains au grand show de la mode à Paris
DNES à Paris, Youness Saâd Alami

Par L'Economiste | Edition N°:3135 Le 23/10/2009 | Partager

. Une vingtaine d’exposants au salon d’Intersélection . Outre les Asiatiques, la concurrence s’avère rude avec les Turcs et les Tunisiens C’est dans un Paris créatif international avec des collections venues de 14 pays que les textiliens marocains ont aussi fait leur show. En effet, ils étaient une vingtaine d’exposants à participer à l’édition 2009 d’Intersélection à Paris, accompagnés par l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (Amith) et Maroc Export. Le salon s’est tenu du 20 au 22 octobre à la foire des expositions à la Porte de Versailles. Au total, 250 exposants internationaux (14 pays) sont venus cette année. Les signataires de l’Accord d’Agadir (Maroc, Tunisie, Egypte et Jordanie) étaient également au rendez-vous. «Instantané de mode, 100% internationale, Intersélection entraîne nos partenaires dans une fantaisie très parisienne. Il hisse haut les couleurs des collections de l’été 2010 et vous met en appétit pour l’hiver», indiquent les responsables du salon. L’objectif étant de donner des envies de mode au juste prix et redonner des couleurs à la consommation. Il a aussi accueilli une plate-forme de collections de créateurs pour la distribution organisée. S’ajoutent aux collections venues de 14 pays, des rencontres d’affaires et un forum euro-méditeranéen sur le thème «Pour un partenariat gagnant entre l’UE et les pays de l’Accord d’Agadir». Trois jours durant, les visiteurs ont découvert sur une superficie de 27.000 m2 plus de 1.000 collections. Les participants, qui comptent des confectionneurs, des fabricants, des grossistes et des importateurs, ont proposé diverses nouveautés pour satisfaire les amateurs de la mode.Pour les professionnels marocains, Intersélection est un rendez-vous incontournable, leur permettant de démontrer leurs performances et leur savoir-faire surtout durant cette période de crise. Une crise qui est marquée aussi par une baisse des carnets de commandes. «Nous manquons de visibilité. La machine tourne à seulement 65%. En guise de solidarité, et grâce à l’appui de l’Etat, nous partageons les plages horaires sur l’ensemble des ouvriers pour ne pas avoir à les licencier», indique un industriel affilié à l’Amith. Celui-ci est parti chercher des commandes dans les centrales du nord de la France, notamment à Lille. Ici, les dirigeants de Promod, Phildar, Xanaka, Camaieu, et Kiabi sont unanimes: «Depuis 15 jours, et avec les premières précipitations en France, l’achat du prêt-à-porter a repris». De fait, les commandes, elles aussi, ont redémarré. Cependant, pour être de plus en plus compétitifs, les sous-traitants marocains font des sacrifices au niveau du prix. «Pour l’heure, les volumes des commandes sont maintenus, mais le chiffre d’affaires connaît une baisse importante», explique un textilien de Fès. Etant l’un des dirigeants d’un groupe intégré en produits finis et façon maille, ce dernier estime que «les opérateurs dans ce secteur sont à moins 30% du chiffre d’affaires par rapport à la même période de l’année 2008». Toutefois, pour arracher des commandes au nez des Asiatiques de plus en plus féroces, il faut proposer, outre la proximité, des délais de livraison encore plus courts et une finition sans faille. D’autant plus que depuis que les Turcs et les Tunisiens sont entrés en ligne, aux avantages comparatifs, l’on table énormément sur le relationnel. Par ailleurs, la grande distribution a bien compris que ses clients étaient friands de mode et à la recherche de produits originaux. Leurs fournisseurs ne jouent plus aujourd’hui seulement sur les prix, mais cherchent de nouveaux concepts créatifs, pour répondre à cette nouvelle demande. Ainsi, les produits finis sont de plus en plus demandés. De plus, les métiers des salons changent. Leur mission première d’organisateur se complète et se transforme. A ce niveau, Intersélection est devenu le partenaire de ses clients, exposants et visiteurs, par une nouvelle offre de service de mise en relation tout au long de l’année. Ce salon initie et organise des contacts entre fabricants et créateurs pour mettre en place une plate-forme de collections de créateurs ciblées vers la grande distribution. Il favorise et encourage la rencontre de ces nouveaux partenariats pour le bénéfice de chacun. Ainsi, il met en relation les industriels avec un outil de production adapté à la production de moyennes séries et la volonté de montrer leur savoir-faire sur des produits plus créatifs. Les créateurs qui ont la volonté de créer des collections ciblées pour développer des quantités et donc proposer des produits à prix abordables ne sont pas en reste. Ils sont choisis pour leur expérience sur la réalisation de nouveaux concepts, leur réflexion sur un développement commercial porteur d’un nouveau langage et le désir d’élargir leur distribution. Enfin, les fabricants marocains les plus dynamiques sont ouverts à cette réflexion, en particulier autour du bassin méditerranéen où déjà deux partenariats sont en train de voir le jour.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc