×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Textile-habillement: Natalys, une nouvelle franchise pour les tout-petits

Par L'Economiste | Edition N°:486 Le 15/04/1999 | Partager

· Un contrat décroché à force de persuasion
· Nouveau-nés, enfants et futures mamans
· Investissement: 3 millions de DH


«Nous avons mis près d'un an pour décrocher cette franchise», expliquent non sans fierté Mmes Nadia Tahiri et Karima Kadiri, les gérantes du magasin Natalys à Casablanca. Associées et néanmoins cousines, ces deux mamans racontent comment elles ont réussi à faire fléchir la directrice export de Natalys dont les appréhensions semblaient insurmontables. «Elle avait des a priori bien ancrés concernant les difficultés douanières au Maroc tant au niveau de la lenteur qu'au niveau des droits qu'elle estimait excessifs», soulignent-elles. Natalys, c'est une marque qu'elles affectionnent depuis leur petite enfance. Tout naturellement, après l'acquisition du magasin, c'était Natalys qu'elles voulaient représenter.
Dans leur magasin aux couleurs pastel et au parquet de bois blond, on trouve au rez-de-chaussée un assortiment de layettes pour les nouveau-nés et des vêtements enfants pour les 0-3 ans. «Ce n'est que pour la prochaine saison que sont prévus les 3-6 ans», indique Mme Tahiri. En haut, au premier, l'on peut découvrir des expositions de chambres pour bébés, des accessoires de puériculture et des vêtements pour futures mamans. Elles représentent également des biberons de marques Tefal et Avent. Les prix pour les vêtements enfants varient entre 200 et 1.000 DH , pour les futures mamans entre 600 et 3.000 DH et pour les poussettes, landaux etc entre 1.000 et 3.000 DH.

Reproduction de l'enseigne


Le cahier des charges imposé par le franchiseur est assez important. Les deux jeunes femmes ont été invitées à suivre un stage de formation portant sur la politique commerciale du groupe pour leur démontrer comment aligner leurs prix sur les tarifs parisiens. De surcroît, elles ont passé chacune un mois et demi en magasin pour apprendre les méthodes de vente Natalys. Mais aussi comment apprendre à gérer leurs stocks, à commander les réassorts etc... Chez Natalys, l'inventaire se fait par rayons. Le magasin doit respecter les normes françaises en matière de rayonnage, de couleurs et de disposition. Le consommateur marocain doit retrouver l'enseigne Natalys dans son intégralité.
L'investissement réalisé par Mmes Kadiri et Tahiri est estimé à 3 millions de DH, entièrement financé en fonds propres.
Le droit d'entrée pour la franchise comprend également un stock de départ considérable dont le montant s'élève au tiers de l'investissement.
Elles ont aussi l'obligation de réaliser un chiffre d'affaires minimum de 500.000 Francs français, soit 850.000 DH annuellement.
A la fin de chaque mois, les gérantes doivent remplir des tableaux en fonction des rayonnages pour déterminer les produits qui marchent le mieux. Puis, ces informations sont envoyées en France pour traitement.
Les règles imposées par le franchiseur sont tellement strictes que le magasin ne pourra être opérationnel qu'après la visite de la Direction Export de Natalys.

Radia LAHLOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc