×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Tétouan: Quatre hôtels déclassés

Par L'Economiste | Edition N°:1149 Le 22/11/2001 | Partager

De notre correspondant, Ali ABJIOU. Parmi les déclassements figure le Safir, fleuron dans le temps du parc hôtelier tétouanais, passant de 4 à 3 étoiles. D'autres hôtels disposent de 6 mois pour se soumettre aux recommandations de la commission de classementLe secteur hôtelier à Tétouan a fait l'objet d'une vaste opération de classement des établissements. Une commission vient d'effectuer une visite dans la région où elle a déjà établi un rapport sur Tanger il y a quelques jours (cf. www.leconomiste.com). Même s'il y a moins de dégâts à Tétouan, il n'en reste pas moins que cette fois, les membres de la commission n'y sont pas allés de main morte pour la rédaction de leurs remarques. Sur un total de 19 unités hôtelières classées et réparties entre la ville de Tétouan, Martil, M'diq et Fnideq, 4 ont été déclassées alors que 10 ont été maintenues dans leur classement. Trois autres unités ont reçu un sursis (c'est-à-dire qu'elles disposent de 6 mois pour se soumettre aux recommandations de la commission. A défaut, elles risquent un déclassement). A noter aussi que deux unités hôtelières ont été reclassées. Parmi les surprises de cette campagne, notons le déclassement du Safir, fleuron dans le temps du parc hôtelier tétouanais, passant de 4 à 3 étoiles. Trois autres unités, Oumaima, Régina et l'Etoile de la Mer sont passées de 2 à 1 étoile. Ces mesures s'expliquent par “la dégradation de leur standing et de multiples défaillances relevées à divers niveaux”, selon une source proche de la commission. Ce sont les conclusions tirées lors de visites organisées durant la deuxième quinzaine d'octobre. Parmi les établissements reclassés, figurent hôtel El Yacouta passant de 2 à 3 étoiles et hôtel Tarik de 1 à 2 étoiles. Ces promotions s'expliquent par “les efforts déployés par les dirigeants de ces établissements”, note le rapport de la commission. Des observateurs ne manquent pas de relever les changements connus dans les procédures de la commission de classement. Cette année, aussi bien à Tanger qu'à Tétouan, des hôtels “intouchables” ont fait les frais de la rigueur des procédures.Reste que les conclusions de la commission ne sont que des propositions et que le dernier mot revient au ministre en charge du Tourisme. Mais cette opération menée par la commission a toutefois permis de remettre sur le tapis le problème de mise à niveau des hôtels. “Le secteur n'a pas su négocier le virage face aux mutations que connaît l'activité voyages et loisirs dans le monde”, indiquent les professionnels.Notons par ailleurs que la commission a visité des résidences touristiques, villages de vacances et restaurants. Parmi ces derniers, El Pueblo a été proposé pour le reclassement dans la catégorie des deux fourchettes à la place d'une fourchette.


Ibis Tanger ouvre aujourd'hui

Un nouvel hôtel de la chaîne Ibis recevra ses premiers clients ce jeudi à Tanger. Sis à la Tangier Free Zone, cet hôtel se situe dans la catégorie 3 étoiles et dispose de 104 chambres dont deux suites et 2 chambres pour handicapés, en plus d'une salle de conférences pouvant abriter 60 personnes. L'ouverture officielle est programmée pour le mois de janvier. L'hôtel a la particularité d'avoir une climatisation basée à 80% sur le solaire.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc