×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    Téléphone mobile : 15000 abonnés seulement

    Par L'Economiste | Edition N°:204 Le 16/11/1995 | Partager

    La technologie des téléphones mobiles ne cesse de progresser. Certaines marques ont remplacé l'effet sonore du GSM par un système vibreur qui n'émet aucun bruit. La durée d'autonomie en période de veille et de communication a par ailleurs considérablement augmenté.


    Les services de communication par GSM touchent actuellement un peu plus de 15.000 utilisateurs à travers le Maroc. Leur nombre pourrait atteindre 100.000 abonnés d'ici 4 ans. En Allemagne par exemple, une personne sur trois dispose d'un GSM. Le téléphone portatif est tellement banalisé dans certains pays d'Europe que même les petits écoliers l'utilisent et "parfois en pleine séance de cours". Ceci a conduit plusieurs établissements scolaires à interdire l'usage des GSM pour les élèves. Les adultes aussi sont parfois concernés. Le Parlement italien a interdit récemment l'usage du GSM durant ses séances. Dans certains restaurants aux Etats-Unis et en Europe, cet appareil a été également interdit pour son effet sonore "qui dérange la clientèle". Pour pallier ce problème, un téléphone portatif de marque Motorola 8.200 a été créé dans le but de remplacer l'effet sonore par un vibreur. En effet, ce portatif émet des vibrations dans la poche de son utilisateur sans déranger les voisins.

    Une journée d'autonomie

    En fait, plusieurs marques de téléphone mobile sont commercialisées sur le marché local. Ericsson est l'une des marques les plus utilisées au Maroc avec son modèle GH 337. Cette marque vient de lancer un autre modèle plus perfectionné, le GH 400. Une autre marque, Nokia, est caractérisée par un plus grand écran. Selon M. Samy Ouaknine, administrateur d'Exibur, "les Ericsson GH 337 se vendent dix fois plus que les autres marques". En Europe, c'est plutôt la marque Nokia qui est la plus appréciée par les clients.
    Des batteries de grande capacité viennent d'être lancées sur le marché. La durée d'autonomie atteint chez certaines marques 35 heures en temps de veille et trois heures en temps de communication. Le temps demandé pour recharger la batterie ne dépasse pas 75 minutes. Ces batteries peuvent s'adapter à toutes les marques disponibles sur le marché. De son côté, Alcatel a lancé un modèle doté d'une capacité d'autonomie d'une journée en temps de veille et 4 heures en conversation. "Ce modèle sera commercialisé au Maroc à partir de décembre", indique M. Merouane Ibn Elmelih, directeur général.

    0,80 DH HT par 12 secondes

    Un téléphone mobile coûte entre 6.000 et 9.000 Dirhams hors-taxes. A cela s'ajoute le prix des équipements de base (un chargeur domestique, une batterie, une ceinture qui permet d'accrocher l'appareil) qui peut atteindre 3.000 Dirhams hors-taxes. Plusieurs distributeurs de GSM opèrent sur le marché local. Il s'agit par exemple d'Alcatel, Exibur, Wafanégoce, Médiaphone... Le principe d'exclusivité n'est pas valable en matière de commercialisation des GSM. Différents distributeurs peuvent représenter le même produit au Maroc. En revanche, quelques accessoires du portatif peuvent être vendus en exclusivité. A l'importation, les droits de douane cumulés relatifs aux GSM atteignent 20% du coût d'achat. Toutefois, il importe de vérifier si la marque a été homologuée par l'ONPT. Il est à signaler qu'il existe un réseau illégal à côté du marché organisé. Ce réseau fournit essentiellement des produits d'occasion récupérés en Europe après usage. Ils sont vendus 30 à 40% moins cher que les GSM importés par voie légale.

    Depuis la baisse des tarifs de communication des GSM en août dernier, les distributeurs ont enregistré une hausse au niveau de leurs ventes. Les nouveaux tarifs instaurés sont de 0,80 Dirham hors-taxes toutes les 12 secondes de communication. Contrairement à la rumeur, une communication internationale par GSM coûte plus cher que pour le téléphone fixe. En effet, selon un responsable de l'ONPT, pour téléphoner à l'étranger avec un GSM, il faut compter le prix institué au Maroc pour le téléphone fixe, majoré d'une surtaxe de 0,80 Dirhams HT toutes les 20 secondes. Avant d'accorder un abonnement, l'ONPT vérifie si le poste est homologué par GSM MOU (organisme international gérant l'activité des GSM dans le monde). Un autre contrôle au niveau de la référence est effectué pour éviter d'accorder un double abonnement.
    Un abonnement GSM coûte 250 DH HT par mois. A cela s'ajoutent les frais d'installation et de programmation déboursés au début et qui s'élèvent à 1.666 DH TTC.
    Rappelons que le GSM a été introduit au Maroc en avril 1994 pour la couverture de la ville de Marrakech à l'occasion du Gatt. Aujourd'hui, le réseau couvre les axes suivants: Casablanca-Rabat, Rabat-Khémisset, Meknès-Fès, Casablanca-Settat, Skhour Rhamna-Marrakech, Rabat-Larache. Les villes isolées couvertes par le réseau GSM sont Oujda, Nador, Ifrane, El Jadida, Agadir, Tanger, Safi, Tétouan.

    Hicham RaÏQ.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc