×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Télécoms: Telefonica s’offre le britannique O2

Par L'Economiste | Edition N°:2142 Le 01/11/2005 | Partager

. Une offre de rachat amicale pour 26 milliards d’eurosLe premier groupe de télécommunications espagnol Telefonica a annoncé, lundi 31 octobre, le lancement d’une offre amicale de rachat sur le britannique O2 pour 17,7 milliards de livres (26,1 milliards d’euros). Cette acquisition, vouée à être finalisée d’ici janvier, est la plus importante annoncée dans le secteur depuis l’éclatement de la bulle technologique en 2001. Son annonce faisait s’envoler de 30% le cours de l’action O2 à la Bourse de Londres. Il est prévu qu’O2 garde son nom et son siège au Royaume-Uni. O2 emploie 15.000 personnes et compte 24,6 millions de clients au Royaume-Uni, en Irlande et en Allemagne. Telefonica anticipe 293 millions d’euros d’économie de coûts par an à partir de 2008. Le montant de l’offre est de 200 pences par action et représente une prime d’environ 22% par rapport au cours moyen de l’action O2, vendredi 28 octobre. Cette opération permettra à Telefonica d’augmenter sa croissance, déjà relativement supérieure à celle de ses concurrents. Elle lui permettra également de pénétrer sur deux des plus grands marchés européens, l’Allemagne et la Grande-Bretagne. Telefonica compte finaliser l’opération d’ici le mois de janvier.Le groupe, leader du secteur en Espagne et en Amérique latine, compte sur cette acquisition pour se développer en Europe et réduire sa dépendance à l’égard du continent sud-américain. Cette année, le groupe espagnol avait déjà pris une participation de 69,4% dans le tchèque Cesky Telecom pour 3,7 milliards d’euros. L’opérateur de téléphonie mobile O2 faisait l’objet de rumeurs de rachat depuis de nombreux mois. Outre Telefonica, Deutsche Telekom et le groupe néerlandais KPN avaient été cités parmi les repreneurs potentiels.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc