×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Taza: Les premiers pas du Centre des études universitaires

Par L'Economiste | Edition N°:1749 Le 16/04/2004 | Partager

. 36% des étudiants passent le cap du premier semestre Le Centre des études universitaires de Taza, qui est à sa première année d'activité, a déjà achevé son premier semestre. Les résultats ont été marqués par un taux de validation de 36%. Autrement dit, sur les 1.304 étudiants qui se sont présentés à l'examen, 468 ont obtenu les notes requises pour valider leur premier semestre. Mais rien n'est encore perdu pour ceux qui ont raté leurs examens. Car ils peuvent se rattraper. Une session a été prévue à cet effet. “ Cette session devrait porter le taux de validation à 50%”, estime le directeur de l'établissement, Hassan Chargui. A noter que le nombre des inscrits au titre de l'année universitaire en cours s'élève à 1.456 étudiants. Ces derniers sont répartis en 10 filières, à savoir “histoire et civilisation”, “géographie”, “études arabes”, “droit privé (arabe)”, “sciences économiques et de gestion”, “études françaises”, “sciences de la terre et de l'univers”, “sciences de la vie”, “sciences de la matière physique” et “sciences de la matière chimie”. Rappelons que le centre dispense un enseignement de premier cycle à double finalité. Ainsi, les étudiants inscrits dans les différentes filières ont la possibilité de suivre un cursus de base bac+2, avec à la clé le diplôme des études universitaires générales (DEUG), et un cursus de spécialisation bac+3, débouchant sur une licence professionnelle (LP) ou fondamentale (LF). Chaque semestre est composé de 16 semaines et comporte 4 modules obligatoires et un facultatif. Ce dernier est destiné à renforcer les connaissances de l'étudiant en langues, informatique et matières scientifiques. Côté activités organisées durant ce premier semestre, elles sont aussi nombreuses que variées. L'ouverture du centre ayant coïncidé avec la nouvelle réforme universitaire, un grand effort a été consenti en matière d'information. C'est ainsi qu'une vaste campagne a été lancée afin de vulgariser le fonctionnement du nouveau système. Figurent également les journées qualité, organisées en partenariat avec la délégation provinciale du commerce et d'industrie de Taza. D'autres rencontres ont porté, par ailleurs, sur des sujets comme le sida et le nouveau code de la famille. Mais le colloque le plus important reste, sans doute, celui organisé récemment sous le thème:“ Les ressources de la région de Taza - El Hoceïma - Taounate et les stratégies de développement”. Initiée en collaboration avec le Conseil de la ville, cette manifestation a vu la participation massive des chercheurs et scientifiques venus de tout le Maroc. Sur le plan culturel, un projet de coopération et de partenariat avec la délégation provinciale de la culture est en cours de préparation. Ce projet prévoit, entre autres, l'instauration d'un festival national de la musique universitaire.De notre correspondante, Amal TAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc