×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Taza: Campagne contre l'analphabétisme

Par L'Economiste | Edition N°:1540 Le 16/06/2003 | Partager

. Plus de 150 centres ont été aménagés pour l'alphabétisation Le coup d'envoi de l'opération dite «marche de la lumière« (Massirat Annour) a été donné dans deux écoles à Taza. Il s'agit de l'école du Marché et l'école de Fatima Al Fihria. C'est le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Boutaleb, qui a donné le coup d'envoi de cette campagne nationale de lutte contre l'analphabétisme. Quelque 22.151 personnes en bénéficient au niveau de la province. Ce programme est parrainé par le secrétariat d'Etat chargé de l'Alphabétisme et de l'Education non formelle. Le taux d'analphabétisme, bien qu'en baisse, reste préoccupant, indique le ministre. Surtout que le facteur humain est considéré, aujourd'hui, comme une composante essentielle du développement. Selon les initiateurs de la campagne, l'alphabétisation va se faire en deux étapes. La première s'étalera jusqu'à 2010 et consistera à ramener le taux d'analphabétisme à moins de 20%. La deuxième, quant à elle, ambitionne à mettre à bout le phénomène à l'horizon 2015. . Développement local«Au niveau mondial, 2015 sera l'année internationale de l'enseignement pour tout le monde«, précise Boutaleb. Pour sa part, le délégué provincial de l'Education nationale et de la Jeunesse, El Maâti Fliss, a affirmé qu'un plan d'action a déjà été élaboré pour concrétiser ce programme national au niveau de la province de Taza. A cet effet, 151 centres ont été aménagés que ce soit au niveau urbain ou rural. Le staff éducatif a également été désigné. De même, une vaste campagne de sensibilisation a ciblé les opérateurs politiques, économiques et sociaux, en vue de les associer à cette opération. Le but étant de permettre au plus grand nombre des citoyens de bénéficier des cours d'alphabétisation. «Ceci va leur permettre de vivre dans de meilleures conditions et d'adhérer au développement local tout en restant en phase avec la modernisation et les évolutions que connaît le monde autour d'eux«, conclut Fliss. De notre correspondante, Amal TAZI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc