×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Taounate/INDH
De nombreux programmes concrétisés

Par L'Economiste | Edition N°:2673 Le 14/12/2007 | Partager

. 127 des 176 projets de 2005 à 2007 réalisés . Un budget de près de 34 millions de DH  LES autorités de la province de Taounate ont invité, en début de semaine, les représentants de la presse nationale à découvrir les localités de Mezouara, Tabouda, Aïn Aïcha, Ghafssay, Tissa et Karyate Ba Mohamed et les projets INDH qui y ont été réalisés. Un périple de 200 km et une visite animée par le gouverneur, Mohammed Fettal. Eau potable, réhabilitation d’écoles, construction de collèges… les projets ne manquent pas. Depuis 2005, l’INDH a financé 176 projets dont 127 sont déjà réalisés au profit de milliers de personnes défavorisées. Le coût global de ces actions atteint quelque 34 millions de DH. Ainsi, les centres de Ghafssay et Ouardzegh bénéficient actuellement d’un projet visant à alimenter quelque 230 douars en eau potable. Plus de 103.000 habitants sont visés par cette opération. Le projet, de 750.000 DH, consiste en la construction d’une citerne de 500 m3 et d’une station pour le traitement d’eau (100 l/s), et la pose de plus de 8 km de conduits. Outre sa dimension sociale, le projet vise à atténuer les effets de la sécheresse, à faciliter l’intégration de certaines communes rurales lointaines dans leur environnement socioéconomique, et à créer des postes d’emploi lors de la période de réalisation du projet. La fin des travaux est prévue pour mars 2009. Par ailleurs, la formation de cinq sages-femmes traditionnelles a profité énormément aux habitants de la commune Mezouara. D’un coût de 4.000 DH, ce projet bénéficie à plus de 15.000 personnes. Il s’inscrit dans le cadre des activités génératrices de revenus (AGR). Activités qui ont permis à ces femmes de gagner plus de 1.500 DH par mois.          Le projet de collecte et du traitement des plantes aromatiques et médicinales a figuré également au programme de la visite dans la commune Tabouda, à 40 km de Taounate. L’opération est menée par l’association «femmes d’initiative du développement». 52 femmes s’activent pour la réussite de ce projet d’un investissement de 280.000 DH. Située dans un local surplombant le barrage «El Wahda», leur association a pour mission de produire et mettre en bouteille les huiles essentielles. «La gamme de nos produits couvre tous les besoins en aromathérapie en termes de santé, de beauté et de bien-être. Nous sommes en négociations avec un groupe étranger qui veut racheter notre productions», explique la responsable de l’association. Dans la commune d’El Karya (à 70 km de Taounate), l’INDH a financé (180.000 DH) la création d’un centre de formation dans la gestion ménagère. 400 filles y apprennent les métiers de la cuisine, de la broderie et de la coiffure. De notre correspondant,Youness Saâd Alami

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc