×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Tanger/Assainissement
Les branchements sociaux s’accélèrent

Par L'Economiste | Edition N°:3375 Le 04/10/2010 | Partager

. De l’eau pour 2.000 personnes au quartier Bni Touzine. 7 autres quartiers en cours de travaux pour 250.000 bénéficiaires Le programme des branchements sociaux vient de franchir une nouvelle étape à Tanger avec le raccordement du quartier Bni Touzine. Situé à Bni Makada, il fait partie du célèbre quartier de Bir Chifa, connu pour être l’un des anciens fiefs de la construction illégale. A Bni Touzine, ce sont pas moins de 370 foyers qui ont été connectés à l’eau potable et à l’assainissement dans le cadre du programme de branchements sociaux INDH piloté par Amendis. Au total, ce sont 6 kilomètres de collecteurs d’assainissement et 5 autres kilomètres de conduites d’eau qui ont été posés. Depuis le lancement du programme en 2006, ce sont 34 quartiers, soit l’équivalent de 13.000 foyers, qui ont été équipés et branchés aux réseaux d’eau potable et d’assainissement liquide. L’investissement global s’élève à 213 millions de DH. L’équivalent linéaire de 160 kilomètres de conduites ont été posés. Sept autres quartiers sont en cours de travaux, une trentaine sont encore en phase d’étude. Depuis le démarrage de la gestion déléguée en 2002, Amendis a lancé une opération de branchements sociaux destinée à faire bénéficier les couches défavorisées de l’eau, l’électricité et de l’assainissement. Avec le lancement en 2005 de l’Initiative nationale de développement humain (INDH), le programme a connu un fort développement, selon Amendis. Quelques mois après, en janvier 2006, la société procède à la signature d’un accord-cadre pour l’équipement en eau et assainissement liquide en présence du Souverain. L’accord prévoit la réalisation de 45.000 branchements sociaux dont 35.000 à la charge d’Amendis, soit un total de bénéficiaires de 250.000 personnes. L’investissement global se monte à 1,05 milliard de DH. Les bénéficiaires participent à hauteur de 315 millions de DH à travers une participation mensuelle de 100 DH sur dix ans, soit 12.000 DH, ce qui équivaut à plus de la moitié du coût global d’un branchement qui est de l’ordre de 23.000 DH. Le reste est financé à travers une participation de l’autorité délégante pour 557,2 millions de DH, Amendis pour 79,5 millions de DH et l’Onep avec 70 millions de DH. La Banque mondiale se joint au projet à travers un don de 2 millions de dollars (18 millions de DH). De notre correspondant, Ali ABJIOU

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc