×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Tanger: Un bassin de retenue aire de jeu

    Par L'Economiste | Edition N°:2084 Le 11/08/2005 | Partager

    . Les jeunes pourront en été pratiquer du minifoot . Les espaces de jeu sont rares à Bni MakadaJOINDRE l’utile à l’agréable, tel semble avoir été la devise lors de la mise en place de ce bassin de retenue à Bni Makada. Pendant les mois d’hiver et de printemps, il assure un rôle de protection des populations contre les débordements des eaux de pluie. Lors des deux mois d’été, il se meut en aire de jeu multidisciplinaire pour les jeunes du quartier. De plus de 2.000 mètres carrés, il peut servir de terrain de minifoot et sur un de ses versants, une piste pour les sports de glisse peut être conçue. Le bassin de retenue a été aménagé par la société Amendis, délégataire des services de distribution d’eau et d’électricité et d’assainissement à Tanger. Le bassin se trouve au centre d’un des quartiers les plus problématiques de la ville et c’est aussi là où les jeunes s’ennuient le plus: pas de terrain de sport, ni d’espace vert. Seuls quelques terrains vagues, boueux l’hiver et poussiéreux l’été, accueillent les enfants. Le projet d’aménagement du réservoir en espace de jeu découle d’un échange d’idées avec la population, note Olivier Gilbert, responsable assainissement à Amendis. Le bassin avait été construit à l’origine par la commune, il y a quelques années. Mais il a été mal conçu, sans clôture, et représentait un danger pour les enfants et leur santé. Les responsables d’Amendis signèrent un «deal» avec les représentants de certaines associations locales: Amendis construirait une clôture et aménagerait le réservoir mais la population devait veiller au respect de l’environnement en évitant de jeter des ordures par-dessus la clôture, par exemple. L’accord fut respecté, et de là à en faire un espace de jeu, il n’y avait qu’un pas, qui fut vite franchi. L’espace de jeu sera géré en été par l’Association Chifa. Cette dernière, assez active au niveau de Bni Makada, se chargera d’encadrer les enfants et d’assurer l’animation. Lors de la première journée, les enfants du quartier n’en revenaient pas. Ils étaient là, derrière le grillage, hésitants, ils voyaient bien d’autres enfants jouer, mais ils ne se décidaient pas. Finalement, les plus courageux sautèrent par-dessus le grillage, suivant leur instinct. Ils n’avaient pas remarqué que de l’autre côté, une porte grande ouverte les attendait. Selon un membre de l’association, certains réflexes ont la peau dure et il sera difficile d’en venir à bout. Mais avec le temps, tout finit par se mettre en place.De notre correspondant, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc