×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Tanger: L'effet Prestige dans le détroit...

Par L'Economiste | Edition N°:1412 Le 10/12/2002 | Partager

. Une collision entre un tanker chargé de kérosène et un cargo a failli tourner à la catastrophe Samedi dernier, le détroit de Gibraltar a frôlé la catastrophe. Un tanker battant drapeau américain a percuté de plein fouet un cargo. Le tanker américain transportait plus de 30.000 tonnes de kérosène. La collision s'est produite à quelques kilomètres de Gibraltar. Malgré l'ampleur des dégâts matériels, aucun déversement n'a été signalé. Il est difficile d'estimer le danger écologique qu'un tel incident aurait pu provoquer. “Si le choc était latéral, la catastrophe n'aurait pu être évitée”, affirme un responsable au port de Tanger. Ceci n'est qu'un cas parmi d'autres que connaît, depuis quelques années, le détroit de Gibraltar, l'un des plus fréquentés de la région. En plus, ce dernier est caractérisé par un climat particulier, réduisant la visibilité de nuit comme au matin à cause de la brume. Depuis déjà des années, les voix ne cessent de s'élever, en Espagne comme au Maroc, contre les risques de collision dans le détroit. Rappelons qu'en 2000, la collision entre deux ferries avait causé la mort de 5 MRE. En août 2001, une autre entre un ferry et un cargo espagnol a provoqué d'importants dégâts matériels, précédée la même année de la mort d'un pêcheur, suite un accident avec un ferry à la sortie du port de Tanger. Rappelons qu'aussi bien le Maroc que l'UE ont réagi rapidement après la catastrophe écologique du Prestige (navire pétrolier coulé au large des côtes espagnoles). Le Maroc a décidé de soumettre à une déclaration préalable l'accès à sa zone économique exclusive tous les navires monocoques de plus de 15 ans, transportant des matières dangereuses. De leur côté, les ministres des Transports des Quinze, réunis vendredi à Bruxelles, se sont mis d'accord pour interdire aux pétroliers à simple coque de transporter du fuel lourd dans l'espace européen. L'interdiction européenne devrait entrer en vigueur dès janvier prochain sur la base d'un simple accord administratif, avant d'être entérinée par des textes juridiques, au plus tard en juillet 2003. De notre correspondant, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]m
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc