×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Tanger: Le court métrage fait son show

Par L'Economiste | Edition N°:2559 Le 29/06/2007 | Partager

. 42 films en compétition jusqu’au 30 juin . Les réalisateurs marocains en force Lever de rideau sur la cinquième édition du court métrage méditerranéen de Tanger. Une édition qui se place cette année sous le signe de la maturité. En effet, la manifestation a gagné ses lettres de noblesse et les réalisateurs se bousculent pour y participer. «Nous avons reçu 200 demandes de candidature dans la compétition officielle. Mais seulement 42 films ont été retenus», déclare Mohamed Bakrim, directeur artistique du festival. Ajoutant que le cru pour l’édition 2007 est de «très bonne qualité». Par ailleurs, la production marocaine est représentée en force. De fait, le pays a produit plus de 50 courts métrages en 8 mois, entre septembre 2006 et courant juin. Et le total risque de frôler la centaine avant la fin de la saison dans les mois à venir. Ce qui pousse à dire que le Maroc produit plus d’un court métrage par semaine. Et ce, grâce au Centre cinématographique marocain (CCM) qui a lancé l’opération “Premier court” et encourage ainsi les jeunes à réaliser leur première production. Un des films produits dans ce cadre a le privilège de représenter le Maroc dans cette édition. Il s’agit de “Mannequin” de Bousselham Adaïf, qui défend les couleurs nationales aux côtés de Leïla Triqui (“Et la vie continue”) et de Mohamed Mouftakir (“Fin de mois”). Leur objectif est d’égaler le palmarès de leurs concitoyens lors de la 4e édition. En effet, c’est la Marocaine Tala Hadid avec “Tes cheveux noirs Ihssane” qui avait été doublement primée en remportant le prix spécial du jury, et le premier rôle féminin pour la jeune actrice tétouanaise Naïma Bouzid.Au total, ce sont 42 courts, dont 17 films issus de pays arabes, à concourir jusqu’au 30 juin pour l’obtention du grand prix, du prix spécial du jury, du meilleur scénario, et des premiers rôles masculin et féminin. Au programme également, 47 courts métrages que pourra apprécier le public. Enfin, un hommage sera rendu au réalisateur Moumen Smihi. Toute son œuvre sera présentée. De notre correspondant, Rachid MARROUN

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc