×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Tanger: A la découverte de la Médina

    Par L'Economiste | Edition N°:3244 Le 31/03/2010 | Partager

    . Mieux connaître le patrimoine local . 4 mois pour le tour des écoles de la Kasbah Mieux connaître son propre patrimoine, tel est l’objectif du projet «Voyage dans la Médina» récemment lancé à Tanger. Le projet est destiné aux élèves des écoles primaires de la Médina de Tanger. Il s’agit d’un parcours de sensibilisation qui s’étendra le long des écoles de la Médina de Tanger sur une durée de 4 mois. En parallèle, un projet similaire sera mené dans l’Oasis de Siwa, en Egypte.25 élèves de 5 écoles primaires de la médina se pencheront ainsi sur la réalisation d’un jeu ludique de connaissance et de découverte de la Médina de Tanger, son histoire et ses richesses. Des séances hebdomadaires en classe sont à cet effet prévues en alternance avec des sorties sur le terrain, des visites guidées et des ateliers techniques. Il est prévu aussi de lancer la création d’un centre de suivi du patrimoine culturel de Tanger ainsi que la promotion des initiatives de mise en valeur du patrimoine via des circuits touristiques culturels. L’action vise aussi à promouvoir une meilleure connaissance et compréhension des atouts culturels locaux, afin de mettre en place des outils de gestion pour une sauvegarde durable du patrimoine matériel et immatériel et des spécificités culturelles de Tanger et Siwa. La Médina de Tanger, ou Kasbah comme l’appellent les habitants de la ville, reste assez peu connue, même de leur part. La plupart connaissent par exemple les films auxquels elle a servi de cadre, la dernière livrée de «Bourne» par exemple, mais peu savent où se trouve le mausolée d’Ibn Batouta, figure emblématique de la ville et grand voyageur au même titre que l’italien Marco Polo. Le projet est mis en œuvre par l’association italienne Cospe, en partenariat avec l’association Boughaz à Tanger et l’association Scdec à Siwa en Egypte. Il est financé par l’Union européenne dans le cadre du programme régional «Euromed Héritage 4» pour un montant global de près d’un million d’euros (soit environ 11 millions de DH) qui a pour but d’aider les populations à s’approprier leur propre héritage culturel, national et régional, en facilitant l’accès à l’éducation et à la connaissance du patrimoine culturel. De notre correspondant, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc