×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Tanger: Des journalistes escrocs?

Par L'Economiste | Edition N°:2379 Le 10/10/2006 | Partager

. Ils sont poursuivis pour émission de chèques sans provision. Les victimes, des agents d’autorité, ont préféré porter plainteDeux journalistes locaux sont impliqués dans une affaire de corruption doublée de chantage. L’arrestation a eu lieu suite à une saisine du tribunal de première instance de Tanger. Pris en flagrant délit, ils usaient, malheureusement, de leur fonction de journalistes pour soutirer des sommes d’argent à plusieurs responsables locaux. C’est ainsi que ces personnes ont pris contact avec des agents d’autorité de la ville de Tanger et leur ont demandé la somme de 20.000 DH en liquide. En contrepartie, ils ne publieraient pas des informations qui pourraient les compromettre dans des affaires de corruption. Les agents d’autorité ont préféré porter plainte et un piège a été monté pour confondre les deux individus. Le principal accusé est Driss El Bernissi, directeur de publication de l’hebdomadaire Assahifa Al Maghribia et l’un de ses collaborateurs. Les deux hommes seraient en plus poursuivis pour émission de chèques sans provision. Vendredi dernier ils ont comparu en état d’arrestation devant le juge d’instruction.Assahifa Al Maghribia est peu connu dans la région. L’hebdomadaire en est juste à son 25e numéro, malgré ses 10 ans d’existence. Son siège est, selon l’ours du journal, installé à Rabat et aucun numéro fixe n’y figure. Selon des sources proches du dossier, le directeur de la publication avait en sa possession diverses cartes professionnelles avec différents noms. S’en servait-il ou avait-il l’intention de les monnayer ? L‘enquête judiciaire permettra de tirer ces questions au clair. A noter que depuis quelques années le cas des entreprises de presse véreuses ont fleuri de manière inquiétante, notamment à Tanger. De nombreuses personnes parlent d’extorsion organisée cachée sous forme de publicité, de faux certificats de travail et carte de presse falsifiées. Ce dernier document serait en effet très prisé. Les demandes de visa de journalistes recevant un traitement particulier auprès des consulats de la ville, elles sont chèrement vendues. L’été dernier, un consulat de l’Union européenne de la place a reçu plus d’une dizaine de demandes de visa d’un journal local n’employant que trois personnes. Ce qui ne manque pas de porter atteinte aux vrais journalistes dans l’exercice de leurs fonctions. Mais dernièrement, un regain de conscience est en train de naître au sein de la profession pour moraliser le métier. Déjà, des actions sont en cours pour redynamiser le rôle du Syndicat de la presse à Tanger. Des actions concrètes qui portent notamment sur la sensibilisation aux aspects déontologiques du métier de journaliste.


Sus aux intrus

De pseudo-journaux, des journalistes véreux… Malheureusement, la profession n’échappe pas aux mercenaires de tous bords. Difficile de faire des calculs, mais Tanger regroupe plus d’une trentaine de titres réguliers, dont certains seraient entachés par la mauvaise réputation de leurs collaborateurs. Ils emploient près d’une cinquantaine de personnes, pour la plupart des instituteurs dont l’emploi du temps leur permettrait de travailler quasi à temps complet comme «journaliste».De notre correspondant, Ali ABJIOU

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc