×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Tadla-Azilal: Le CRI dresse son bilan

Par L'Economiste | Edition N°:1681 Le 12/01/2004 | Partager

. 383 millions de dirhams seront investis dans la région. Ils permettront la création de centaines d'emplois Une année à peine après sa création, le Centre régional d'investissement (CRI) de Tadla-Azilal affiche un bilan assez positif. A son actif, la participation à la création de 348 entreprises dans la région. Le montant global déclaré de l'investissement dépasse les 74 millions de dirhams pour 779 emplois.D'un autre côté, les certificats négatifs délivrés au cours de l'année passée ont été au nombre de 152. En tout, 79 certificats ont été délivrés pour des sociétés commerciales et 73 enseignes pour les personnes physiques. La nature juridique la plus répandue reste la société à responsabilité limitée (SARL). Par secteur, c'est celui des services qui arrive en tête des certificats négatifs (56), suivi de celui du commerce (48), puis de celui du bâtiment et des travaux publics (31). Quant aux projets d'investissement, le CRI a reçu 135 dossiers. Il en a traité 131. C'est le secteur minier qui a attiré le plus grand nombre d'investisseurs (70 projets). Celui du tourisme en compte 15 tout autant que celui du bâtiment et des travaux publics. Ces projets vont mobiliser un montant global d'investissement de l'ordre de 383 millions de dirhams. Ils permettront, d'autre part, la création de 1.259 emplois permanents et 1.286 occasionnels. Sur l'ensemble de ces projets, plus d'une cinquantaine ont reçu l'avis favorable de la Commission régionale d'investissement. A noter que le délai de montage d'une entreprise a été réduit à seulement 28 heures à partir du dépôt du dossier complet. C'est du moins ce qu'assurent les responsables du CRI.En outre, le CRI s'est doté d'un système d'information en créant son site sur Internet facilitant ainsi la circulation des données concernant la région de Tadla-Azilal. Ce site renseigne sur les potentialités économiques, les ressources naturelles, les opportunités d'investissement dans la région…Le CRI a présenté ce bilan, vendredi dernier, au cours d'une rencontre organisée dans le cadre de la célébration du deuxième anniversaire de la lettre royale adressée au Premier ministre au sujet de la gestion déconcentrée.J. E. HERRADI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc