×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Syrie: Israël consulté par Washington sur un changement de régime

    Par L'Economiste | Edition N°:2122 Le 04/10/2005 | Partager

    . Les conclusions de la commission d’enquête de l’Onu justifieront ce changement Les Etats-Unis ont consulté des responsables israéliens sur un éventuel changement de régime en Syrie et le remplacement du président Bachar al-Assad, a indiqué lundi 3 octobre le quotidien israélien Haaretz, citant des sources gouvernementales. Au cours de “conversations” avec leurs homologues israéliens, des responsables américains ont récemment exprimé leur intérêt pour les estimations de l’Etat hébreu concernant un éventuel remplaçant du président Assad qui maintiendrait la stabilité de la Syrie, a ajouté le Haaretz. Selon le journal, les responsables américains ont eu de leurs contacts l’impression qu’Israël préfère le maintien au pouvoir d’un président Assad “affaibli” plutôt qu’un changement de régime. Pour justifier leur estimation, les responsables israéliens prévoient que les conclusions de la commission d’enquête de l’Onu sur l’assassinat en février de l’ex-Premier ministre libanais, Rafic Hariri, pourraient s’avérer “extrêmement embarrassantes” pour le président syrien, a ajouté le journal. Le chef de cette commission d’enquête, Detlev Mehlis, doit remettre son rapport au secrétaire général de l’Onu le 21 octobre. Interrogé par l’AFP, un responsable au bureau du Premier ministre Ariel Sharon a indiqué que “le dossier syrien est régulièrement évoqué avec les Américains”. “C’est une des priorités de notre agenda commun, car la Syrie est impliquée dans l’aide apportée aux terroristes palestiniens ainsi qu’aux terroristes islamistes qui sévissent contre les Américains en Irak”, a ajouté ce responsable, qui a requis l’anonymat. A propos d’un éventuel changement à la tête du régime syrien, il s’est montré prudent. “Il faut attendre de connaître les conclusions de la commission d’enquête de l’Onu”, a-t-il affirmé.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc