×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    Syndicats : Nouveau secrétaire général à la tête de la CISL

    Par L'Economiste | Edition N°:167 Le 16/02/1995 | Partager

    C'est le Britannique Bill Jordan qui a été nommé au poste de nouveau secrétaire général de la Confédération Internationale des Syndicats Libres (CISL), selon le Monde Libre du travail, un journal édité par la Confédération elle-même.

    La CISL compte à ce jour 188 centrales nationales de 134 pays (dont le Maroc avec l'UMT) représentant 126 millions de membres.

    Actuellement président du syndicat de l'ingénierie et de l'électricité du Royaume-Uni (AEEU), M. Jordan est le septième secrétaire du CISL depuis la fondation de la Confédération en 1949. Personnalité du monde syndical au Royaume-Uni, il fut élu en 1986 président national de l'ingénierie et contribua à sa fusion avec le syndicat de l'électricité pour donner naissance à l'AEEU.

    Il a également pris part aux activités syndicales internationales en devenant en 1986 président de la Fédération européenne de la métallurgie et membre de l'exécutif de l'internationale de la métallurgie (FIOM).

    M. Jordan a en outre été nommé à une série de postes publics, notamment celui de directeur administratif de la BBC et de directeur de la London School of Economics.

    En prenant les rênes de la CISL, il succède à l'Italien Enzo Friso, qui fut pendant plus de trente ans au service de l'Organisation. Ce dernier avait annoncé fin 1994 son intention de passer le relais. Objectif: "donner la chance à mon successeur de préparer le prochain congrès mondial de la CISL et participer pleinement aux discussions sur les orientations futures de notre organisation", a indiqué le secrétaire sortant. Ce congrès, le 16ème du genre, est prévu pour juin 1996. Les thèmes d'ores et déjà retenus sont la justice sociale dans une économie mondiale et le rôle futur de la CISL.

    Pendant son mandat, M. Enzo s'était fixé comme priorité de relancer la solidarité syndicale internationale et "surtout d'ancrer solidement la CISL dans les pays en développement". Cette année, le nouveau secrétaire aura en charge la préparation du Sommet du développement social des Nations Unies qui doit se tenir du 6 au 12 mars prochains à Copenhague.

    A cette occasion, la CISL tentera de faire progresser sa campagne en faveur de l'inclusion d'une clause sociale dans les accords de commerce internationaux.

    La Confédération va en outre continuer à lutter contre le travail des enfants. Dans cette optique, elle prévoit de mener de nouvelles enquêtes pour "établir une liste de produits fabriqués par les enfants ou dénoncer les sociétés multinationales impliquées dans cette forme d'exploitation".

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc