×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Syndicalisme
L’UMT prépare l’après-Benseddik

Par L'Economiste | Edition N°:3380 Le 11/10/2010 | Partager

. El Miloudi El Mokharek désigné coordonnateur national . Le 10e Congrès de la Centrale prévu pour les 11 et 12 décembre prochainRéunion marathon que celle tenue jeudi 7 octobre par le Conseil national de l’Union marocaine du travail (UMT). Tous les représentants des unions locales et régionales ainsi que les délégués des fédérations professionnelles étaient au rendez-vous à Casablanca pour cette rencontre, qui s’est achevée tard dans la soirée. L’objectif est d’abord de réhabiliter cette instance de décision qu’est le Conseil national. Ce dernier n’ayant pas tenu de réunion depuis 15 ans. La dernière en date a eu lieu à l’occasion de sa constitution lors du 9e Congrès national réuni en 1995. L’autre motif d’intérêt tient à la réorganisation des autres instances dirigeantes et la préparation du 10e Congrès national, seul habilité à élire le nouveau secrétaire général, suite à la disparition de Mahjoub Benseddik. Selon El Miloudi El Mokharek, la réunion a été marquée par la présentation d’une feuille de route préparée par le secrétariat national du syndicat. Celle-ci, tout en réaffirmant la fidélité aux principes fondamentaux de la Centrale, a proposé les axes de la nouvelle organisation du travail syndical. Il s’agit surtout de définir les actions à entreprendre dans les domaines de la formation et la défense des droits des travailleurs. Mais aussi de proposer les profils pour les rôles à mener auprès des instances d’intérêt commun, notamment internationales. Pour le moment, le Conseil national a décidé de réunir le 10e Congrès les 11 et 12 décembre prochain. A cet effet, une commission nationale a été créée pour en préparer les assises. Pressenti pour prendre la relève, El Miloudi El Mokharek a été désigné coordonnateur national. Son élection pour le poste de secrétaire général interviendrait, à ne point douter, à l’occasion du prochain Congrès. Pour rappel, l’UMT a été constituée le 20 mars 1955, c’est-à-dire avant l’indépendance du Maroc. C’est un syndicat qui se veut indépendant du gouvernement, des partis politiques et du patronat. Il est ouvert à tous les salariés quelle que soit leur appartenance politique. La Centrale prône aussi l’unicité syndicale à l’image de la classe ouvrière. En somme, ses principes de base se résument en ce triptyque: unicité, indépendance et démocratie.Depuis son 9e congrès, l’UMT a opté pour l’ouverture sur les organisations démocratiques de la société civile (mouvements des droits humains, jeunes, femmes, chômeurs,...) qu’elle considère comme des alliés de la classe ouvrière.A. G.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc