×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Agenda

Surgelés: Des opportunités sur le marché allemand

Par L'Economiste | Edition N°:53 Le 12/11/1992 | Partager

"Les livraisons en provenance de certains pays de l'Europe de l'Est (Yougoslavie, Pologne,... ) sont en nette diminution, c'est le moment pour le Maroc de se lancer dans le secteur des surgelés, afin de conquérir ce marché en pleine expansion. D'autres pays fournisseurs, comme la Hongrie et le Chili, ont déjà augmenté leurs exportations sur l'Allemagne”, indique M. Mongi Goundi, expert allemand et animateur du séminaire organisé le 10 Novembre par le Projet Maroc-Allemand des Exportations en collaboration avec le CMPE et l'Association Nationale du Froid sur le marché des surgelés germaniques.

L'industrie du surgelé en Allemagne s'oriente de plus en plus vers la production de préparés et semi-préparés. Les légumes, en grande partie, sont transformés en produits finis après une préparation rapide et simple, ce qui correspond à la demande actuelle. Le marché présente deux tendances. D'une part une augmentation de la demande vers une marchandise de qualité et d'autre part une augmentation vers des ventes de produits bon marché, qui sont vendus sans marque, ou bien comme marque secondaire par les producteurs des produits de marque. Dans le segment des produits bon marché, on trouve surtout des légumes crus vendus en paquets de plusieurs unités (paquets-réserve). Par contre, dans celui des prix plus élevés, ce sont surtout les plats préparés et les qui sont représentés. Le segment le plus important du marché est le . Trois sociétés se partagent le marché: Bosfort contrôle avec une part de 40% et un chiffre d'affaires d'un milliard de DM, Eismann détient une part de 40% avec un chiffre d'affaires d'un milliard de DM et Heimsfort 10% du marché, avec 450 millions de DM de chiffre d'affaires. En Allemagne, la consommation en produit surgelés (poisson, viande et volaille compris) est actuellement de 15 kg par habitant. C'est ainsi que les importations ouvrent plus des deux tiers des besoins en légumes surgelés et plus de 90% des besoins en fruits surgelés.

Le marché des fruits et légumes surgelés se trouve actuellement en pleine expansion. La consommation par habitant des Länders de l'Ouest de l'Allemagne a augmenté ces dix dernières années de 77% pour atteindre 15 kg en 1990. Le marché allemand total est passé de 411.000 tonnes en 1990 à 448.000 tonnes en 1991, soit une hausse de plus de 9%.

En valeurs, le marché total a été de 2,7 milliards de DM en 1990 et 3,1 milliards de DM en 1991 (+13,8%). Concernant les légumes surgelés, la production généralement sous forme de reconditionnement) et les importations ont augmenté ces dernières années suivant les produits d'au moins 10%. Les épinards surgelés représentent le produit plus important avec des importations de l'ordre de 23.080 tonnes en 1991 et une augmentation de 38% par rapport à l'année précédente. les haricots verts suivent avec 21.998 tonnes (+15% par rapport à 1990). En troisième position, viennent les petits pois avec un volume d'importation de 21.775 tonnes. Il s'agit du seul produit dont le volume d'importation a reculé par rapport à 194l (-4% par rapport à 1990). Le marché allemand des fruits et légumes reste donc très demandeur. Les principaux pays fournisseurs sont le Danemark et la Hongrie pour les petits pois, la Pologne, les pays du Benelux, la France et l'Italie pour les haricots, la Pologne et les pays du Benelux pour les choux de Bruxelles, la Pologne et la France pour le chou-fleur, la République d'Afrique du Sud, l'Italie et divers autres pays (par exemple le Mexique et le Guatémala) pour les broccolis. concernant les fruits surgelés, il n'existe pratiquement pas en ) Allemagne de production locale. Les livraisons de la CEE ne peuvent satisfaire que 5% de la demande de l'industrie de transformation qui représente le client le plus important.

Les produits les plus importants sont les fraises, les framboises, d'autres baies ainsi que les griottes. Le chiffre total des importations en fruits surgelés a été en 1991 de 194.874 tonnes.

De l'avis de M. Goundi, "les exportateurs marocains doivent se diriger vers des cultures non disponibles en Europe (haricots verts, tomates, ...) et qui ont un avantage de climat, au lieu de se lancer dans des cultures de masse où les techniques européennes sont avancées".

M.O.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc