×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Dossiers

    Sur la Colline des Potiers… (Safi)

    Par L'Economiste | Edition N°:2668 Le 07/12/2007 | Partager

    . Un art ancestral qui a gardé toute son authenticité. Safi, premier centre africain de poterie et de céramiquePLONGÉ dans sa bulle d’argile, Mohamed n’accorde aucune importance à notre présence. Des touristes, il en voit tous les jours défiler dans l’atelier. Son seul souci, la perfection de son geste, le rythme donné à son tournage et surtout la finition des contours. «Mohamed travaille l’argile depuis 17 ans», explique fièrement le chef d’atelier, avant d’ajouter, «ici nous travaillons l’excellence, les gens viennent nous voir pour l’authenticité de nos produits, nous avons un label à défendre». Un label applaudi de New York à Marseille, et reconnu par les plus grands artisans du monde comme la référence en Afrique. . Une cité d’art Safi se distingue en effet pour sa poterie et sa céramique et n’en est pas peu fière. La population est avant tout artisane, ce qui se ressent dans l’attitude très conviviale et serviable de cette commune de moins de 400.000 habitants. Plus de 3.000 familles travaillent chaque jour dans cette «industrie artisanale» que l’on pourrait croire de luxe, mais dont les chefs-d’œuvre, sur place, se bradent à des prix défiants toute concurrence. «Nous ne voulons pas devenir une destination d’élite, tout le monde peut décorer sa maison avec nos produits», expliquent les artisans de la Colline. Reconnus pour leur simplicité et leur rigueur au travail, ils exploitent avec un réel souci écologique les richesses naturelles de leur sol, en l’occurrence la terre. La disponibilité des matières premières telles que les combustibles naturels (le genêt) et l’argile permettent en effet un approvisionnement aisé pour le chauffage des fours de cuisson. Et la ville sait en profiter. Il n’y a pas une rue, une maison ou encore un établissement public qui n’arbore pas fièrement les arts décoratifs de Safi.Quelque 140 ateliers et plus de 2.000 artistes sont en permanence nichés dans les ateliers, à préparer l’argile, le tournage, le séchage, le trempage… sans oublier les cuissons, les décorations et les émaillages. Autant de gestes transmis, avec le souci de l’exactitude, de père en fils, tel un patrimoine qui donne son identité à la ville depuis des centaines d’années. «C’est mon grand-père qui m’a donné l’amour de l’argile, mes deux parents travaillent aussi dans les ateliers», explique ce jeune apprenti de 14 ans, aux yeux et à la peau clairs, mais aux mains déjà endurcies et assombries par le travail de la terre. Sur la place Mohammed V, le plus grand tajine de boulettes de sardines du monde a remporté son inscription dans le Guinness des records en 1999. Un exploit qui reflète le savoir-faire de la ville, les meilleurs artistes potiers de Safi ayant été mobilisés pour l’occasion. Dans le cas de cette cité d’art, l’histoire et la tradition ont laissé une empreinte indélébile et participent activement à la promotion de Safi moderne. Peu de villes peuvent se prévaloir d’un tel héritage. D’ailleurs, pour le plaisir des yeux et surtout celui de l’esprit, le Musée national de la céramique est un bijou de conservation. Classé monument historique, il recèle en son fort un itinéraire à travers le temps et les lieux de la céramique des plus riches. Loin des artifices des métropoles modernes, Safi mérite son titre de capitale artistique. Najlae NAAOUMI

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc