×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Suez s'apprête à sortir du tunnel

    Par L'Economiste | Edition N°:1678 Le 07/01/2004 | Partager

    . Le groupe français récoltera cette année les fruits de son plan de redressementLe groupe diversifié français Suez (énergie, eau, propreté et communication) a réaffirmé hier mardi ses objectifs d'amélioration de la rentabilité pour 2003 et 2004. Ces objectifs sont contenus dans le plan de redressement et de cession d'actifs pour 2003-2004, annoncé le 9 janvier 2003. Les objectifs concernant la réduction des coûts (plan dit «Optimax») avaient été revus à la hausse en juillet dernier. Les impacts financiers de ce volet sont prévus à 575 millions d'euros pour 2003 et 650 millions pour 2004, a rappelé Suez dans un communiqué. Ces chiffres tiennent compte de la cession de Nalco, société cédée en novembre dernier et comptabilisée par mise en équivalence à compter du 1er janvier 2003, a précisé Suez. A noter que la filiale américaine de traitement de l'eau Nalco contribuait aux objectifs à hauteur de 50 millions d'euros en 2003 et en 2004. Elle a été cédée pour 4,35 milliards de dollars à un consortium d'acquéreurs composé de Blackstone Group, Apollo Management et Goldman Sachs Capital Partners. Suez, qui avait essuyé une perte de 863 millions d'euros en 2002, a mis les bouchées doubles en juillet dernier pour récolter dès 2004 les fruits de son plan de redressement. A coûts inchangés (100 millions d'euros), le gain escompté pour le résultat d'exploitation était passé de 500 à 575 millions d'euros pour 2003, avec un bonus attendu de 75 millions d'euros supplémentaires en 2004, soit au total 650 millions d'euros en année pleine. Le plan d'action annoncé en janvier 2003 met l'accent sur le recentrage des deux pôles énergie et environnement de Suez, sur les meilleures combinaisons de rentabilité/risque, sur le renforcement de l'activité du groupe dans les pays développés au détriment des pays émergents, jugés plus incertains, sur l'allègement des structures, l'amélioration de la rentabilité, la génération de trésorerie et le désendettement. Le groupe a par ailleurs indiqué qu'il publierait son chiffre d'affaires 2003 le 29 janvier et ses résultats annuels le 4 mars 2004. Synthèse L'Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc