×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Succès pour l’introduction en Bourse de Gaz de France

Par L'Economiste | Edition N°:2061 Le 11/07/2005 | Partager

. L’offre réservée aux investisseurs institutionnels a été sursouscrite 27 foisL’OPÉRATION d’introduction en Bourse de Gaz de France a rencontré un franc succès populaire, quelque 3,2 millions de particuliers ayant souscrit à l’offre de l’Etat, qui devrait empocher à cette occasion 2,5 milliards d’euros. «C’est un succès absolument considérable», a estimé le ministre de l’Economie Thierry Breton lors d’une conférence de presse.La cotation à la Bourse de Paris a eu lieu vendredi 8 juillet, en dépit du recul des Bourses européennes dû aux attentats du 7 juillet à Londres, a indiqué le ministre. Le produit de la cession de l’Etat, qui lâche 22% du capital de Gaz de France, servira au désendettement de l’Etat, aux besoins des autres entreprises du secteur public et au financement de l’innovation industrielle, a indiqué Thierry Breton. Gaz de France devrait pour sa part bénéficier d’un renforcement de ses fonds propres de l’ordre de 2 milliards d’euros, grâce à une augmentation de capital. Au total, l’opération aura permis de lever quelque 4,5 milliards d’euros, en tenant compte de l’exercice d’option de surallocation. Le prix de l’action Gaz de France a été fixé à 23,40 euros pour les investisseurs institutionnels, soit dans le haut de la fourchette de lancement de l’offre qui était comprise entre 20,70 et 24 euros, et à 23,20 euros pour les particuliers. Précisément, 3,15 millions d’ordres ont été réunis dans le cadre de l’offre réservée aux particuliers pour un montant de plus de 3,8 milliards d’euros, a indiqué Bercy dans un communiqué. L’offre réservée aux investisseurs institutionnels a été sursouscrite 27 fois. «Depuis 1997, aucune opération initiée par l’Etat n’avait rencontré un tel succès», a-t-il ajouté.A noter que le jour de la première cotation en Bourse de GDF coïncide avec la publication au Journal Officiel du décret autorisant l’ouverture du capital d’Electricité de France (EDF), une opération fixée par le gouvernement d’ici à l’automne. A l’issue de ce transfert, l’Etat détiendra plus de 70% du capital», selon le décret signé par le Premier ministre Dominique de Villepin et le ministre de l’Economie Thierry Breton.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc