×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Succès des communistes rénovés à Berlin

Par L'Economiste | Edition N°:615 Le 13/10/1999 | Partager



· La scission politique de la ville se confirme
Les communistes rénovés du PDS ont promis lundi qu'ils pèseraient de tout leur nouveau poids sur le gouvernement social-démocrate/Vert après les élections régionales de Berlin qui ont confirmé dimanche leur montée en puissance.
La presse allemande analysait lundi les raisons du succès des communistes rénovés (PDS) aux élections régionales de Berlin. Elle y voit tant une preuve de la coupure de la ville persistante en deux que le réflexe d'un électorat conservateur. «Le vote n'a apporté aucune surprise, il a confirmé la coupure en deux de la ville», résumait le Berliner Zeitung, au lendemain d'un vote qui a vu un net succès de l'Union Chrétienne Démocrate (CDU) avec 40,8% des voix et, dans une moindre mesure, du PDS qui a recueilli 17,7% des voix, mais domine nettement dans l'Est de la ville.

Attitude conservatrice


Pour le Frankfurter Rundschau (gauche) «il est plus clair que jamais que Berlin est politiquement scindée en deux domaines de partis conservateurs, chacun à sa manière». Le quotidien conservateur Die Wel, estimait que «le succès de la CDU à l'Ouest correspond de façon curieuse à celui du PDS à l'Est. Là aussi, on se raccroche à ce qui reste de l'identité de l'ancienne RDA que le PDS incarne. Une attitude sur le fond très conservatrice».
Le vote à Berlin a été une défaite pour la social-démocratie» qui n'a recueilli que 22,4% des voix. Le SPD ressent de plus en plus nettement à Berlin combien le refus d'intégrer des gens du SED (le parti communiste au pouvoir en RDA) a été une erreur d'appréciation historique. De son côté, le secrétaire général nommé du Parti social-démocrate (SPD), Franz Muntefering, a répété que «le pire est passé» pour les sociaux-démocrates, qui ont limité la casse, accusant certes leur plus bas score de l'après-guerre à Berlin (22,4%), mais limitant leur perte à 1,2 point après une série de débâcles électorales dans les régions ces six dernières semaines.

Hicham RAIQ (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc