×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Stratégie minière
    Pétrole: Deux permis d'exploration pourun groupe américano-canadien

    Par L'Economiste | Edition N°:1715 Le 01/03/2004 | Partager

    . L'exploration concerne une superficie de 4.000 km2 dans les régions de Maâmoura et Bousselham. Les trois sociétés créent des filiales au MarocUN groupe américano-canadien, formé de trois entreprises seniors spécialisées dans l'exploration et l'exploitation de pétrole et de gaz, a signé avec l'ONHYM(1), le 25 février, un accord d'exploration portant sur deux permis “onshore” dans les régions de Maâmoura et Moulay Bousselham. L'accord a été officialisé en présence de Mohammed Boutaleb, ministre de l'Energie et des Mines, de Thomas Riley, ambassadeur des Etats-Unis en poste au Maroc, de Maurice Bernier, conseiller économique à l'ambassade du Canada, de Georges M. Yates, président de Heyco Maroc, de Bruce Gates, président d'Energycorp Maroc et de Hugh G. Ross, président de Stratic Energy. Pour s'implanter au Maroc, les trois nouveaux arrivants ont créé des filiales marocaines. Heyco Maroc est la filiale de Heyco international qui elle-même fait partie du groupe Heyco Energy, basé à Roswell, au Nouveau-Mexique et Dallas au Texas. Ce groupe pétrolier dispose de sites d'exploration et de production dans le bassin permien et dans le bassin est du Texas aux Etats-Unis ainsi que des activités internationales d'exploration au Royaume-Uni et en Espagne. Pour sa part, Energy Maroc est la filiale marocaine de Energy Corp LLC, société basée au Texas. La compagnie s'est engagée dans les activités d'exploration du pétrole et du gaz dans les années 60 et exploite de nombreux champs de Gaz en Afrique et aux Etats-Unis. Stratic Energy Maroc Inc, quant à elle, est une filiale de Stratic Energy Corporation, une société publique canadienne cotée à Toronto. Son siège social est situé à Calgary, Alberta, au Canada, avec un bureau d'opérations à Londres en Angleterre. Elle entreprend des activités d'exploration en Egypte, Algérie, Côte d'Ivoire et au Gabon. Les permis de recherche accordés à ces trois entreprises sont d'une durée totale de huit ans, répartie en deux périodes de trois ans et une étalée sur deux ans. Le programme d'exploration prévoit dans une première phase l'acquisition de travaux de géophysique, des études géologiques et la réalisation de forages. Cela pour l'évaluation du potentiel en hydrocarbures existant dans le sous-sol des régions de Maâmoura et Bousselham sur une zone “onshore” d'environ 4.000 km2. L'accord vient ainsi renforcer les activités d'exploration du sous-sol marocain, qui porte jusqu'à présent sur 13 accords pétroliers et trois contrats de reconnaissance. Les mastodontes étrangers sont implantés aussi bien dans l'onshore que l'offshore. Ces accords s'inscrivent dans une stratégie globale initiée par l'Onarep (office national de recherches et d'exploitations pétrolières) afin d'associer des compagnies pétrolières internationales au programme de valorisation et d'exploitation des hydrocarbures marocains. “Cela, souligne Amina Benkhadra, est le meilleur moyen d'accélérer les activités d'exploration et de forage au Maroc, activité extrêmement capitalistique et qui demande un savoir-faire très pointu en la matière”.Bouchaïb EL YAFI(1) Office national des hydrocarbures et des mines, organisme étatique issu de la fusion de l'Onarep et du BPRM.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc