×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Statistiques: Une réaction de Chafiki

    Par L'Economiste | Edition N°:2405 Le 21/11/2006 | Partager

    «Suite à la publication dans votre quotidien L’Economiste d’une information, dans la rubrique «De Bonnes Sources», faisant état du retard survenu dans la publication du Flash Conjoncturel de novembre de la Direction des études et des prévisions financières, je tiens à vous préciser que contrairement à ce qui a été avancé, la note de conjoncture a été publiée, comme d’habitude, à l’échéance normale, telle qu’elle est déterminée par la disponibilité de l’information concernant l’actualité économique nationale. Celle concernant le mois de novembre n’a donc en rien dérogé à la règle. Plus encore, au vu des publications disponibles au début du mois de novembre sur cette thématique, la note de conjoncture de la Direction des études et des prévisions financières présente les informations et analyses les plus globales et les plus récentes dont pourrait disposer le lecteur à ce moment. Il faudra préciser, par ailleurs, que les données concernant le mois d’août ne sont pas disponibles avant la mi-octobre au mieux. Dès lors le numéro de novembre de Flash Conjoncturel s’inscrit de manière normale, selon la régularité qui est la sienne, dans les meilleures conditions de professionnalisme et de mobilisation, telles qu’elles prévalent aujourd’hui à la Direction des études et des prévisions financières».Mohamed ChafikiDirecteur des Etudes et des Prévisions financières

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc