×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Standard & Poor's attribue des notessouveraines à la BCP

Par L'Economiste | Edition N°:917 Le 15/12/2000 | Partager

. La forte présence de l'Etat dans le groupe est considérée par Standard & Poor's comme une garantie. Sa forte position commerciale, sa liquidité importante et sa capitalisation élevée ont joué en faveur de la banqueLa Banque Centrale Populaire, noyau dur du groupe des Banques Populaires vient d'être notée par Standard & Poor's. Cette notation est particulière dans la mesure où elle fait suite à une démarche volontaire de la part de la banque elle-même. C'est le premier «full interactive« rating attribué par cette agence à une banque marocaine. Jusque-là, les banques notées l'ont été sur la base d'informations publiques. A l'invitation des responsables de la banque, une commission spécialisée a été envoyée par l'agence en octobre. Les experts sont restés sur place plusieurs jours et ont pu récolter des informations actualisées et à la source. Ceci témoigne d'une évolution considérable dans la mentalité des établissements financiers marocains. Portées de plus en plus vers l'ouverture sur des marchés internationaux, les banques marocaines ont découvert les avantages du rating et en sont devenues friandes.La démarche de la BCP a été bien récompensée, puisque la banque s'est vu attribuer des notes souveraines: BB pour le long terme et B pour le court terme(1). Le rating de la BCP prime son rôle central au sein du groupe des Banques Populaires. Les experts de Standard & Poor's estiment qu'elle bénéficie une très forte position commerciale, une liquidité importante et d'une capitalisation élevée.. Des faiblesses aussiLa part de marché du groupe est estimée à 20% pour les crédits et 30% pour les dépôts. Le groupe joue pleinement son rôle de lien privilégié entre les MRE et leur pays d'origine. Plus de 60% de ses dépôts proviennent de ces clients. D'ailleurs, l'un des défis majeurs de la banque est de conserver sa part de marché et le niveau actuel de dépôts et de transferts.La forte présence de l'Etat dans le groupe est considérée par Standard & Poor's comme une garantie. «La détention publique de la BCP, les missions publiques et l'importance du groupe pour l'économie marocaine devraient assurer un soutien fort de l'Etat marocain en cas de nécessité«, est-il souligné. Le capital de la BCP est actuellement détenu à 91,2% par l'Etat à travers différentes entités dont notamment le Trésor et Bank Al-Maghrib. Une participation qui devrait être réduite par la cession de près de 21% du capital aux banques régionales et une autre partie à des investisseurs extérieurs.La forte capitalisation du groupe est un des éléments qui ont joué en faveur de cette note. Le ratio de fonds propres ajustés par rapport au portefeuille de prêts était de 30,7% à fin juin 2000. «Ces fonds propres incluent un fonds de garantie de deux milliards de DH destiné à soutenir un des membres du groupe en cas de besoin«, est-il noté.Mais la BCP présente quelques faiblesses notamment au niveau de la qualité de crédit du portefeuille de prêts du groupe. Celle-ci est jugée faible en raison de sa forte exposition au secteur des PME. Le groupe présentait un ratio de créances douteuses de 11,7% à fin juin. La restructuration du secteur de la petite entreprise (accord avec l'UE) devrait peser sur la qualité des actifs du groupe BCP au cours des années à venir. H. F.(1) Ce sont des notes souveraines qui correspondent au risque pays. Ce sont les meilleures que peut avoir une institution financière marocaine.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc