×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

S&P améliore les notes des grandes banques japonaises

Par L'Economiste | Edition N°:2039 Le 09/06/2005 | Partager

. Elles ont fortement réduit leurs créances douteuses à fin mars 2005L’agence de notation financière Standard and Poor’s (SP) a annoncé mercredi 8 juin le relèvement d’un cran des notes des dettes à long terme de la plupart des grandes banques japonaises, qui ont fortement réduit leurs créances douteuses au cours de l’exercice clos fin mars 2005. SP a relevé de “A-” à “A” les notes des dettes long terme des trois banques composant le premier groupe bancaire japonais Mizuho, et des deux entités composant le groupe UFJ. Chez Mitsubishi Tokyo Financial Group, trois entités (Bank of Tokyo Mitsubishi, Mitsubishi Trust and Banking et Mitsubishi Securities) ont également vu leurs notes passer de “A-” à “A”, tandis qu’une quatrième (BOT Lease) a vu sa note améliorée de “BBB” à “BBB+”. Chez Sumitomo Mitsui Financial Group, une des entités (Sumitomo Mitsui Banking) passe de la note “A-” à “A”. La deuxième entreprise du groupe (Daiwa Securities) passe de la catégorie spéculative à la catégorie investissement, en voyant la note de sa dette relevée de “BBB+” à “A-”. L’agence a par ailleurs relevé de “BBB” à “BBB+” la note de Resona Bank, qui reste dans la catégorie spéculative. “Au cours des trois derniers exercices, les grandes banques japonaises ont fortement réduit leurs facteurs de risques. Dans le même temps, la demande montre des signes de reprise, les bénéfices des entreprises augmentent, et la chute sur le long terme des prix du sol s’est ralentie dans plusieurs métropoles”, a expliqué Standard and Poor’s dans un communiqué. L’agence a également noté les efforts des banques nippones pour diversifier leurs sources de profit. “La baisse du risque va leur permettre d’allouer plus de ressources à leurs domaines stratégiques”, pronostique le communiqué. Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc