×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Souss-Massa-Draâ/Emploi
Une étude prospective bientôt livrée

Par L'Economiste | Edition N°:3311 Le 02/07/2010 | Partager

. Définir les besoins de différents secteurs . Principaux employeurs: le BTP et le tourisme BTP, tourisme, pêche, agriculture… la région de Souss-Massa-Draâ offre véritablement plus d’une niche d’emplois. Ce n’est donc pas étonnant si le taux de chômage dans la zone, estimé à 7,4%, est bien en dessous du taux national de 9% et que la région continue à drainer de très nombreux demandeurs d’emploi de tout le Royaume. A fin 2009, les 249 projets validés par le Centre régional d’investissement du Souss-Massa-Draâ (CRI) sont porteurs de 5.885 opportunités d’emploi. Encore une fois, c’est le tourisme et le BTP qui offrent le plus grand nombre d’emplois. Ce sont, en effet, les secteurs qui sont les plus générateurs d’emplois. Mais ce sont aussi des activités dont les besoins ne collent pas toujours à la demande. L’offre dépasse par ailleurs la demande. C’est le cas notamment du BTP qui, en raison des nombreux programmes immobiliers, particulièrement à Agadir, a du mal à trouver de la main-d’œuvre qualifiée. A ce sujet, les formations qualifiantes n’attirent pas les demandeurs d’emploi qui continuent à considérer qu’exercer le métier d’ouvrier de chantier n’est pas valorisant. Pourtant, beaucoup d’électriciens, de plombiers ou encore de maçons gagnent bien mieux leur vie aujourd’hui que des médecins ou des pharmaciens.Le tourisme également ne dispose pas d’assez de main-d’œuvre qualifiée, notamment au niveau des profils pointus. Pourtant, les établissements de formation affiliés au ministère du Tourisme, tout comme ceux de l’OFPPT, en forment chaque année un grand nombre. Pour changer la donne et accompagner les différents secteurs porteurs d’emploi en vue de disposer de main-d’œuvre qualifiée et de profils pointus correspondants à la demande, l’Anapec (Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences) a lancé une étude prospective. Un travail confié au cabinet Ucotra consulting. L’objectif recherché par l’Anapec est de développer l’employabilité et l’insertion dans la région et de promouvoir ses services. Il s’agit également de disposer de ressources humaines qualifiées et de planifier les recrutements sur trois ans. Sans oublier l’objectif d’adapter l’offre en formation, notamment pour les secteurs en tête de l’économie régionale, tels que l’agriculture et l’agroalimentaire ainsi que le BTP et la pêche. Le tourisme, l’artisanat et l’industrie cinématographique sont aussi concernés. Pour rappel, ces dernières années, pour mieux coller à l’activité économique régionale, des licences professionnelles ont été mises en place à l’université Ibn Zohr. Jusqu’à présent, les besoins en ressources humaines restent cependant énormes dans plusieurs activités. Encore une fois, en raison de son dynamisme, le BTP dépasse de loin tous les secteurs dans la région. Ses besoins en recrutement à l’horizon 2011 sont de plus de 10.000 employés. Au niveau du tourisme et de l’agroalimentaire, les besoins en recrutement sont estimés respectivement à environ 3.000 et 7.000 employés à la même échéance. De notre correspondante,Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc