×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Souss: Les agriculteurs sensibilisés à l’économie de l’eau

Par L'Economiste | Edition N°:2656 Le 21/11/2007 | Partager

. Une caravane sillonne la région LE Conseil régional du Souss Massa Draâ est déterminé à inculquer l’économie de l’eau aux agriculteurs. Pour ce faire, l’entité a lancé récemment une campagne de communication qui couvre l’ensemble de la région. Ainsi, depuis quelques jours, une caravane de l’eau sillonne la zone. Le coup d’envoi a été donné dernièrement par Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime. Amina Benkhadra, ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement ainsi que de Abdelkabir Zahoud, secrétaire d’Etat, étaient également au rendez-vous. Support de formation et d’information auprès des cultivateurs, l’opération qui se clôturera le 6 décembre prochain a pour objectif d’exposer les détails du plan d’action initié par le Conseil régional du Souss Massa Draâ pour faire face à la problématique de l’eau relative au secteur agricole. Pour rappel, le conseil ainsi que ses partenaires publics et privés, ont conclu dans ce sens une convention relative à la ressource hydrique. L’objectif est de mettre en place une utilisation rationnelle de la ressource en eau à travers le développement de l’irrigation localisée. Ainsi, sur les cinq prochaines années, il est question de reconvertir dans un premier temps 30.000 ha en irrigation localisée (goutte à goutte). Le coût de l’investissement global est de l’ordre de 900 millions de dirhams. Institutionnels et professionnels seront mis à contribution dans la démarche. Le Conseil régional contribuera à hauteur de 160 millions de DH. Le développement du système de goutte à goutte est en fait une action prioritaire dans le programme de sauvegarde mis en marche. Toutefois, sans l’implication effective de tous les intervenants, il ne pourra aboutir. De fait, plus personne n’a le choix aujourd’hui, car si rien n’est fait pour remédier à la baisse de la nappe phréatique, plus de 8.800 ha risquent d’être abandonnés en 2020. Pour l’heure, le plan de sauvegarde de la zone de Sebt Guerdane est sur la bonne voie. L’opération de souscription des agriculteurs est achevée et cinq gros ouvrages hydrauliques sont réalisés. Parallèlement, les adducteurs sont en cours d’installation. Il s’agit de mettre en place quelque 25 km de canalisations. Ceci de manière à pouvoir exploiter la dotation de 45 millions de m3 à partir du barrage Aoulouz. Pour certains observateurs, cette dotation n’est pas suffisante pour les besoins de la zone et son développement. A noter que la superficie concernée pour le moment par le plan de sauvegarde est de 10.000 hectares. De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc