×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Souss: 830 millions de DH pour l’eau potable

Par L'Economiste | Edition N°:2238 Le 21/03/2006 | Partager

. Le taux d’accès en milieu rural devrait atteindre 90% à fin 2007 LE séminaire, organisé la semaine dernière à Agadir, sur la thématique de l’eau par l’entreprise Sotradema, une entité du Souss spécialisée dans le BTP, a fait salle comble. Normal, la question est au cœur de toutes les actions à l’échelle régionale. Dans cette zone, plusieurs villages ne bénéficient pas directement de l’eau potable. Pour remédier à cela, un programme d’adduction est en cours. Selon Brahim Sadik, directeur régional de l’Office national de l’eau potable (ONEP), le taux d’accès en milieu rural au Souss-Massa-Draâ, actuellement de 71%, devrait passer à 90% à fin 2007. Pour atteindre ces objectifs, une enveloppe de 830 millions de DH est allouée par l’Onep à l’opération dédiée à la généralisation d’accès à l’eau potable. Outre ces projets, l’Office s’est engagé également dans le renforcement des adductions d’eau potable des milieux urbains. Sur ce plan, un grand chantier est en cours et devrait être finalisé fin 2006. Il s’agit de l’alimentation en eau potable du Grand Agadir à partir des eaux de surface du barrage Moulay Abdallah. D’un coût de 750 millions de DH, les travaux consistent en la mise en place d’une station de traitement de 750 litres par seconde dans sa première phase et l’installation de conduites d’adduction d’une longueur de 70 km. Le tout desservira notamment Taghazout et toutes les communes nord du Grand Agadir. Les besoins en eau de la zone seront assurés jusqu’à 2020. Par ailleurs, la Régie autonome multiservices d’Agadir (RAMSA), s’active également pour le renforcement de l’accès en eau potable des quartiers sous-équipés. Selon Mohamed Foutouhi, directeur de la RAMSA, 13.000 branchements ont été réalisés en un an et demi. Une opération de 110 millions de DH. 40.000 autres branchements sont programmés sur les quatre prochaines années. Ce programme nécessitera un investissement de 310 millions de DH et touchera plus de 60.000 ménages.De notre correspondante, Malika ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc