×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Souscription des titres General Tire : La demande dépasse de 9,4 fois l'offre

    Par L'Economiste | Edition N°:166 Le 09/02/1995 | Partager

    L'opération d'augmentation de capital de General Tire(1) est un cas d'école. C'est la première entreprise industrielle privatisée qui a choisi l'offre de titres auprès du public pour satisfaire ses besoins en fonds propres. La période de souscription s'est étalée du 25 au 31 janvier dernier. Le nombre d'actions offertes était de 126.000 au prix unitaire de 228 DH pour une valeur nominale de 100. Le minimum à souscrire était fixé à 25 actions. Aucun maximum n'a été imposé. Le nombre de titres souscrits a été de 1.185.608 dépassant 9,4 fois l'offre. General Tire a ainsi levé en bourse 28,7 millions DH. L'entreprise aurait pu obtenir 270 millions DH. Le taux de répartition retenu du minimum souscrit de 32,8% est obtenu en fonction du 8,2 actions par souscripteur (32,8% x 25 = 8,2).

    Chaque souscripteur recevra 8 actions. Le reliquat, soit 3.073 titres, sera distribué par les banques en fonction de l'importance de la demande de chaque souscripteur et du taux de répartition. Si une banque ne parvient pas, pour une raison ou une autre, à effectuer la distribution du "0,2 action", elle peut le maintenir dans un compte dénommé "portefeuille bancaire".

    Le nombre des souscripteurs de 15.365 rappelle celui enregistré lors de l'introduction en bourse de la Sofac en 1993. Rappelons qu'une même personne physique avait la possibilité de souscrire plusieurs fois. Ceci, en effet, s'avère plus intéressant que de souscrire plus de 25 actions. Pour des intervenants, ce serait probablement les mêmes personnes qui reviennent en bourse. "Sans parler d'initiés, ces souscripteurs seraient intéressés pour constituer un portefeuille de valeurs boursières", indique-t-on.

    Dans l'opération de souscription, les membres du syndicat de placement, à savoir la BMCE et la Société Général, arrivent en tête en termes de titres souscrits avec respectivement 18,26% et 23,77% des titres demandés. Ces deux banques sot suivies par la BCM (15,04%) et le Crédit du Maroc (8,70%). La deuxième tranche des 252.000 actions a été placée directement par General Tire suivant ses options stratégiques. L'opération est, selon la direction de General Tire, finalisée, mais on préfère rester discret sur les nouveaux actionnaires. Leur identité serait néanmoins révélée au moment de l'introduction en bourse de General Tire, prévue pour le 15 février.

    L.T.

    (1) Cf L'Economiste du 19 janvier 1995.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc