×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Eco-Consom

    Sous sein privé

    Par L'Economiste | Edition N°:299 Le 09/10/1997 | Partager

    Le congrès latino-américain des prostituées s'est tenu au Costa Rica, avec, paraît-il, un programme très chargé. Les soixante participantes entendent «analyser les problèmes et les droits des travailleurs du sexe», demander une sorte d'ouverture des frontières morales et instaurer l'appellation «travailleuse du sexe» au lieu de prostituée. Or, l'Eglise apprend la chose et contre-attaque. Elle a invité les «citoyens dignes» à manifester devant l'hôtel où les conférencières comptaient organiser un débat public sur «la prostitution et les droits de l'Homme». Pris comme çà, il est difficile de s'en sortir. On peut inventer le droits des hommes à l'amour, celui des enfants à l'apprentissage de l'amour et celui des prostituées à être considérées comme des prestataires de services.
    Prostituées de tous les pays, unissez-vous!

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc