×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Sommet de l’OCI: Accord sur la lutte antiterroriste

    Par L'Economiste | Edition N°:2168 Le 09/12/2005 | Partager

    . Création d’un fonds de développement pour combattre pauvreté, analphabétisme et maladiesLES dirigeants des pays islamiques, réunis à La Mecque pour un sommet extraordinaire qui s’est achevé jeudi 8 décembre, sont unanimes pour lutter contre le terrorisme, préjudiciable à l’islam, “une religion de modération”, a annoncé le chef de la diplomatie saoudienne.“Tous (les participants) sont convenus de combattre le terrorisme, de confronter l’extrémisme et de promouvoir la modération, l’islam étant une religion de modération”, a déclaré le prince Saoud Al-Fayçal lors d’une conférence de presse dans la nuit de mercredi à jeudi.Le ministre, qui faisait le point des travaux de la première journée du sommet, a ajouté que les dirigeants musulmans sont en outre convenus de “coopérer” et de “ne plus se plaindre (...) des complots extérieurs”, dans une allusion à la tendance chez les pays islamiques à invoquer l’esprit de conspiration extérieure pour expliquer leurs difficultés internes.En outre, a-t-il ajouté, la solidarité interislamique doit reposer sur “la consultation” entre les 57 membres de l’Organisation de la conférence islamique (OCI) qui “sont désormais plus sensibles (...) aux impératifs de leur sécurité collective”.Le ministre a par ailleurs indiqué que le sommet examinait un projet de création d’un fonds de développement pour aider les pays de l’OCI à combattre “la pauvreté, l’analphabétisme, les maladies et les épidémies”.Il n’a pas précisé le budget à allouer au fonds proposé, indiquant que ce dernier devrait être alimenté “annuellement” par les Etats membres de l’OCI afin de servir de symbole sur “la solidarité au sein du monde islamique”.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc