×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Solvabilité II: Les assureurs seront-ils prêts pour 2013?

Par L'Economiste | Edition N°:3378 Le 07/10/2010 | Partager

. 1 assureur européen sur 2 n’a pas encore initié de plan SII. Un budget de 8 millions d’euros et 10 personnes à mobiliser40% des grands assureurs européens estiment qu’ils ne seront pas prêts pour le passage au nouveau cadre réglementaire Solvabilité II, prévu en janvier 2013, selon une enquête publiée mardi dernier par le cabinet de conseil PricewaterhouseCoopers.L’étude réalisée auprès de 106 sociétés européennes d’assurances, réparties dans 22 pays, a révélé également que plus d’une entreprise sondée sur deux n’a pas commencé à s’y préparer, alors qu’elles se placent à 26 mois de l’échéance d’entrée en vigueur de la directive.Dans la lignée de Bâle II, la réforme réglementaire du monde de l’assurance, Solvabilité II, a pour objectif de mieux adapter les fonds propres exigés des compagnies d’assurances et de réassurance avec les risques que celles-ci encourent dans leur activité, se basant sur trois piliers: l’évaluation des risques, la gouvernance des risques et la communication financière.«Nous constatons une certaine sérénité de la part des assureurs pour la mise en œuvre des projets Solvabilité II», indique Eric Dupont, responsable assurance et services financiers chez PwC. En effet, la surprise que révèle cette étude est que les entreprises qui n’ont pas encore lancé leur programme sont très confiantes dans leur capacité à être prêtes. La majorité pense qu’elle est déjà en conformité avec les exigences de Solvabilité II en matière de gouvernance, notamment en termes de transparence de la communication et d’interaction entre les différentes fonctions de contrôle. La confiance qu’affichent les assureurs, qui accueillent à 80% le programme favorablement, émanerait de la forte convergence attendue entre le projet Solvabilité II et les autres chantiers (Entreprise Risk Management, calcul du capital économique) que mènent les assureurs dans le domaine de l’optimisation de la performance et de la gestion des risques, ceux-ci partageant des concepts fondateurs similaires.«Il existe une véritable corrélation entre la prise de conscience sur les enjeux de Solvabilité II et les ressources allouées à ce projet», souligne Jimmy Zou, associé responsable de l’offre à Solvabilité II. Les enjeux sont gros, et le budget estimé par les entreprises est de 8 millions d’euros. En termes de ressources humaines, l’étude révèle qu’en moyenne les assureurs européens prévoient de consacrer 10 personnes à temps plein au projet. Parmi les coûts prévus, c’est de loin l’infrastructure IT qui sera le plus gros poste de dépenses pour les assureurs. Ce poste qui intégrera la refonte des systèmes d’information, l’amélioration de la qualité des données et l’optimisation des systèmes existants, représentera 25% du budget en moyenne.F.ZA.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc