×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Soframar démarre son banc d'essai

    Par L'Economiste | Edition N°:75 Le 15/04/1993 | Partager

    Le banc d'essai de Soframar, société de pompes, est aujourd'hui opérationnel. Après la réalisation d'un ensemble de projets dont le coût s'élève à 8 millions de DH (installation de machines, lancement d'un département de concassage...), la société a entamé une étude pour la fabrication d'une nouvelle pompe destinée aux grands forages.

    Le banc d'essai, installé dans le nouveau magasin de vente de la société de pompes Soframar, est opérationnel. La première installation a concerné la vérification des rendements de la première pompe ALTA VB fabriquée à l'unité de Bouskoura.

    Le magasin de la société comprend, outre le banc d'essai, un atelier de réparation de pompes et un service client informatisé.

    Le banc d'essai, avec une puissance de 15KW, est destiné à réaliser des tests sur des pompes hydrauliques. Il permet de vérifier les performances, c'est-à-dire les caractéristiques de fonctionnement de la pompe. Il s'agit de la hauteur en fonction du débit, la consommation de puissance et en particulier le rendement. "Ce banc d'essai est aligné sur les normes internationales relatives au code d 'essai des turbomachines", indique M. Karim Bennani Smires, directeur général de la société.

    Le premier objectif de ce banc d'essai est donc le contrôle des performances des pompes commercialisées par Soframar, ce qui permet de garantir les caractéristiques auprès des clients et ce, avec un certificat d'essai.

    Ce banc comprend deux circuits principaux.

    Le premier, appelé circuit ouvert, permet d'effectuer des essais courants sur des pompes.

    Le second, circuit fermé, est destiné à des essais de cavitation(1). La cavitation constitue un problème majeur auquel se heurtent la conception et l'exploitation des pompes. Les effets néfastes liés à ce phénomène (érosion, bruit, vibrations...) sont souvent à l'origine des arrêts de production suivis de travaux de réparation généralement coûteux.

    "Au niveau du banc d'essai, nous pouvons simuler ce phénomène de cavitation d'une pompe. A partir de là, nous relevons toutes les caractéristiques de la cavitation à respecter lors de l'installation d'une pompe, ce qui nous permet de l'éviter", explique M. Bennani Smires.

    Le second objectif assigné au banc d'essai est le contrôle de qualité des pompes fabriquées par Soframar.

    Filiale depuis 1946 des pompes Guinard (premier fabricant français de pompes), Soframar a été en 1991 entièrement acquise par la SMAC (Société Marocaine de l'Air Comprimé). Celle-ci est une des filiales du groupe marocain Hofit.

    A partir de cette date, Soframar s'est proposé de réaliser quelques 8 millions de DH d'investissement et de diversifier ses représentations.

    Ces investissements englobent l'installation de nouvelles machines outils, le banc d'essai, augmentation de la puissance électrique, aménagements divers à l'unité de Bouskoura. Une partie des investissements a également servi à acquérir un matériel (perceuses, fraiseuses...) destiné à créer un département de concassage et de criblage en collaboration avec le département Mines et Carrières de la société SMAC. Celle-ci est spécialisée dans les techniques de travail du rocher, c'est-à-dire forage des sols, fonçage des tunnels et des galeries, broyage... Un département de soudure a également été installé.

    L'ensemble est aujourd'hui opérationnel. Par ailleurs, en 1992, Soframar a lancé la fabrication, sous licence Guinard, d'une nouvelle pompe à axe vertical, dite ALTA VB 2.3 pouces. La mesure est le diamètre de la colonne de refoulement. Près de 150 pompes ont été commercialisées depuis le 1er janvier 1993. Pour cette année, Soframar a entamé une étude pour la fabrication d'une pompe destinée aux grands forages. Il s'agit de la pompe ALTA VE, toujours à axe vertical. Sa commercialisation est prévue pour l'année 1994. La fabrication des pompes, précise M. Bennani Smires, s'effectue sous licence et contrôle de qualité et de normes des pompes Guinard. Près de 95% des matières premières sont achetées localement et l'usinage se fait à l'unité de Bouskoura. Enfin, Soframar commercialise des pompes centrifuges monocel-lulaires à axe horizontal (pompes NIR) destinées à l'industrie, importées totalement en brut de fonderie et usinées à Bouskoura. "Ceci est complémentaire aux huit moules achetés en Espagne auprès d'une ancienne filiale de Guinard, Marelli, et qui permettent la fabrication de pompes à axe horizontal. Notre objectif à long terme est la fabrication locale des moules. Le brut de fonderie ne sera par conséquent plus importé, ce qui nous permettrait de réduire considérablement le prix de revient et de nous intégrer à 100%", avance M. Bennani Smires. La société commercialise également des pompes multicellulaires à haute pression, importées entièrement, utilisées pour l'industrie, l'alimentation en eau potable. Concernant les pompes à axe vertical, le marché marocain, précise M. Bennani Smires, représente 5 à 6.000 pompes par an et sur lequel Soframar détient une part de 25%. Pour le marché des pompes à axe horizontal, celui-ci plus étroit, représente environ 400 pompes par an. La part de la société dans ce marché est également de 25%.

    M.O.

    (1) Un séminaire sur la "Cavitation, analyse et diagnostic, application aux pompes"devait être organisé du 13 au 15 avril 1993 par l'Ecole Mohammadia d'Ingénieurs (Labo de Turbomachines), en collaboration avec le Centre de Recherches et d'Essais de Machines Hydrauliques de Grenoble et avec la participation de Soframar.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc