×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Sofitel Diwan de Rabat: Un hôtel d’affaires… et de loisirs

Par L'Economiste | Edition N°:2057 Le 05/07/2005 | Partager

. Progression du taux de fréquentation de 20% en trois ans. Une clientèle de hauts fonctionnaires et de diplomatesLe Sofitel Diwan de la capitale avec son restaurant “La Brasserie” n’est pas seulement un hôtel d’affaires. Depuis 3 ans, la fréquentation de cet établissement est en progression continue de 20% par an. Il faut dire que cet hôtel du groupe Accor propose également des séjours touristiques à proximité de la rive de l’Oued Bouregreg. Henry Martinet, directeur général du Sofitel Diwan Rabat explique que “c’est un hôtel d’affaires car nous recevons une clientèle business tout au long de l’année. Nous avons des membres de missions économiques ou diplomatiques, des invités d’organismes internationaux, des délégations d’ambassades et des membres des différentes administrations et ministères marocains”. Mais durant les mois de juillet et août, l’hôtel reçoit aussi des touristes et des ressortissants marocains de l’étranger. “Nous leur proposons des tarifs promotionnels, même si Rabat reste une ville étape pour les touristes descendant vers le sud”, ajoute Martinet. Ce dernier est, d’ailleurs satisfait du bilan de l’établissement. En effet, les statistiques montrent une progression constante des arrivées de 20% depuis 3 ans. C’est un chiffre très important, que le directeur explique par le fait que “Rabat compte des monuments et des curiosités qui attirent les touristes comme la Tour Hassan, le mausolée Mohammed V, les médinas de Rabat et de Salé ou encore la casbah des Oudayas”. Il y a aussi le nombre croissant des vols aériens qui s’étendent vers d’autres villes comme Fès ou encore Marrakech. Le groupe Accor a développé de son côté des circuits combinés à travers son réseau d’hôtels, Sofitel, Ibis ou Mercure, et des 14 golfs du Maroc. En plus du tourisme culturel et festivalier, Rabat connaît le développement du tourisme sportif. Ces circuits se sont construits surtout autour des 7 Sofitel à travers le pays. Le Maroc est devenu une destination-phare pour les golfeurs européens. Ces derniers sont en manque de soleil du mois d’octobre jusqu’au mois d’avril. Ils le trouvent au Maroc avec de bonnes conditions d’accueil. Sofitel Diwan est aussi connu pour son restaurant haut de gamme La Brasserie. “C’est un coin de Paris au cœur de Rabat. Depuis son décor jusqu’au service de salle qui renoue avec la tradition de plombage et découpage en tablier long avec le guéridon. Ce qui séduit particulièrement nos clients”, affirme Martinet non sans fierté. Des spécialités françaises mais aussi des mets à la marocaine, autant de gourmandise et services assurés par un ballet de serveurs et maîtres d’hôtels. Au milieu d’un décor composé de banquettes rouges, miroirs gravés et lampes belle époque, on peine à croire que l’une des plus anciennes médinas du Maroc n’est qu’à quelques pas. L’établissement emploie actuellement 85 personnes. “Compte tenu que le chiffre d’affaires augmente régulièrement, nous sommes aussi des hôtels formateurs en recrutement quasipermanent”, indique Henry Martinet. Le groupe Accor a investi également dans les hôtels “Mercure” et “Ibis Moussafir” dans différentes villes du Maroc. Les employés et collaborateurs sont souvent appelés à changer le lieu de leur travail pour intégrer le circuit.Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc