×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Société Générale lance des chéquiers plus sécurisés

    Par L'Economiste | Edition N°:3035 Le 29/05/2009 | Partager

    . Ils sont équipés de puces destinées à empêcher leur falsification LE chèque n’est décidément plus un instrument en bois. Ce moyen de paiement longtemps négligé, car jugé insécurisant et peu fiable par les usagers, est en train de revenir en force dans les transactions commerciales. Et pour cause! Nombre de banques mettent le forcing pour sécuriser davantage ce mode de règlement et tout son circuit de paiement. La Société Générale vient d’ailleurs de développer un chéquier high-tech. Un dispositif qui rentre dans la lignée réglementaire sommaire de la banque et dans l’instruction de la normalisation de la vignette «chèque» de Bank Al-Maghrib. Outre sa fonction classique qui consiste à servir de mode de paiement et à tirer des fonds sur les comptes d’un client, le nouveau chéquier propose un process beaucoup plus fiable en matière de protection contre l’usage de faux. Le papier qui compose le chèque est sécurisé via un «strap» holographique avec des normes spécifiques qui interviennent au niveau de son impression. Il contient un filigrane qui permet de l’authentifier très rapidement ainsi qu’une encre réactive à l’ultra violet. Il est également imprimé sur un support non fluorescent et réactif à toute substance chimique destinée par exemple à effacer l’encre où à modifier son contenu manuscrit. La ligne imprimée, quant à elle, est constituée d’un ensemble de micro lettres contenant le logo de la Société Générale. Autant de mesures qui permettent de garantir à la fois la traçabilité du chèque tout en assurant son authenticité. D’ailleurs, selon le management de la banque, aucune falsification de ce chèque n’a été répertoriée à ce jour. «Désormais, quand un chèque est remis à une agence bancaire, c’est un document authentique et non un simple papier scanné. Aujourd’hui, il est presque plus facile de falsifier de la monnaie fiduciaire que ce type de chèque, puisqu’il est lié à un compte bancaire et comporte de fait une signature», assure Asmae Hajjami, directeur des flux domestiques à la Société Générale. Rappelons que ce chèque n’est pas facturé pour l’usager.Mohamed MOUNADI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc