×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Six semaines pour sauver General Tire

Par L'Economiste | Edition N°:970 Le 05/03/2001 | Partager

. La société envisage de licencier une centaine de salariés. Elle demande la baisse ou la suppression de la TICLE plan de sauvetage de General Tire pourrait aboutir dans les semaines à venir. Un dead-line de six semaines vient d'être fixé pour finaliser les travaux du plan de restructuration de cette société qui a observé un arrêt de son activité depuis la fin du mois de décembre dernier. Ce plan, qui fait toujours l'objet de discussions, prévoit le licenciement de plus d'une centaine de salariés. Ce qui soulève la colère de la centrale syndicale de Mahjoub Benseddik. “Les indemnités de licenciement proposées par le fabricant de pneus sont dérisoires. En principe, la restructuration de la société devrait s'accompagner d'un véritable plan social”, souligne un haut responsable de l'UMT. Selon lui, la société aurait dû proposer, dans le cadre d'un plan social négocié, soit des départs volontaires à la retraite, soit un redéploiement du personnel ou une reconversion professionnelle. Surtout que la majorité des salariés comptent à leur actif près de 25 années de travail, ajoute-t-il. . Quatre commissions de travailContacté par L'Economiste, M. Jean-Pierre Alloiteau, président du directoire de General Tire, soutient «qu'un effectif de 100 à 120 personnes pourrait être licencié. Mais rien n'est encore finalisé. Le plan de redressement de la société devrait d'abord être affiné». Et de poursuivre «qu'il ne faut pas oublier que la société compte parmi ses salariés des personnes qui s'approchent de la retraite et des contractuels».De son côté, le groupe Continental, qui avait manifesté depuis quelque temps son intention de se retirer du tour de table de l'entreprise, compte rester. Mais ce changement de position reste conditionné par la mise en place d'un plan de sauvetage efficace. Le fabricant de pneus demande ainsi de bénéficier d'un allégement des droits de douane. Et des négociations sont menées actuellement sur la possibilité d'opérer une baisse ou une suppression de la TIC (Taxe Intérieure de Consommation). De même, General Tire demande de trouver une solution à la contrebande qui lui ferait perdre des centaines de millions de DH par an. La société, qui avait obtenu un accord de la part de l'Office National de l'Electricité (ONE) afin d'être approvisionnée directement en énergie, compte différer la mise en place de cette mesure. «Sa concrétisation nécessitera des investissements supplémentaires. Nous préférons ne pas l'appliquer dans l'immédiat», indique M. Alloiteau. En principe, le passage aux 60.000 volts (haute tension) lui aurait permis de réaliser des économies de 1,5 à 2 millions de DH. «Nous allons donc continuer à payer l'énergie deux fois plus cher qu'en Europe et ce, en dépit des baisse accordées par l'ONE aux secteurs industriel et agricole», déclare M. Alloiteau. De leur côté, les banques semblent prêtes à participer au plan de sauvetage. «Les sept banques partenaires de General Tire comptent opérer un rééchelonnement des dettes de l'entreprise et les discussions sont toujours en cours», souligne une source proche du dossier qui requiert l'anonymat. Pour l'heure, des groupes de travail ont été constitués pour examiner les différents aspects du plan de sauvetage. Au total, quatre commissions ont été créées et ce, à l'issue de la réunion tenue vendredi 2 mars par le Département des Finances. Celles-ci sont chargées notamment d'examiner les relations avec l'Administration et les actionnaires. S'y ajoutent une commission qui devrait plancher sur les aspects financiers et une autre sur le volet social.Khadija MASMOUDI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc