×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Sinistrés d’Asie: Des allègements de dette en perspective

Par L'Economiste | Edition N°:1930 Le 03/01/2005 | Partager

. Le Club de Paris abordera ce dossier le 12 janvier Après avoir exprimé leur compassion aux victimes des raz-de-marée en Asie, les institutions financières internationales, soutenues par les grandes puissances, vont prendre comme première initiative d’alléger la dette des pays les plus durement touchés.Le chancelier allemand Gerhard Schroeder a plaidé le 29 décembre pour un moratoire sur la dette de la Somalie et de l’Indonésie. Côté américain, l’administrateur de l’Agence pour le développement international (USAID), Andrew Natsios, a fait savoir que les Etats-Unis étaient “ouverts à toutes sortes d’idées”, y compris des allègements de dette. Le président français Jacques Chirac a appelé le 31 décembre son gouvernement à appuyer “le principe d’un moratoire sur la dette” des pays frappés par ce désastre et qui seront confrontés dans les prochains mois à un effort considérable de reconstruction. Le dossier sera abordé lors d’une réunion, le 12 janvier, du Club de Paris, l’organisme informel qui réunit les 19 principaux créanciers publics, c’est-à-dire essentiellement les grandes puissances industrialisées.“Nous allons discuter de la situation de ces pays. Le FMI sera présent et nous donnera son éclairage”, a annoncé le Club de Paris, tout en soulignant qu’une décision ne serait pas forcément prise immédiatement après cette réunion. L’Indonésie est le pays le plus lourdement endetté. Selon des chiffres de la Banque mondiale, sa dette s’élève à 130,8 milliards de dollars. Parmi les autres pays les plus touchés par les tsunamis, l’Inde a une dette de 82,9 milliards de dollars, la Thaïlande 58,2 milliards, le Sri Lanka 7,7 milliards. La dette des Maldives s’élève à 202,6 millions de dollars et celle de la Somalie à 2,5 milliards de dollars.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc